Webnews > 2005 > Mohamed Kacimi | محمد قاسيمي

  La Confession d’Abraham

Lire aussi
Beyrouth illuminations
1962 de Mohamed Kacimi
Terre Sainte

La scène du sacrifice d’Abraham était déjà au cœur du Jour dernier son second roman (Paris, Stock, 1996) ; entre récit et théâtre, Mohamed Kacimi fait revivre le patriarche. "Debout à Hebron, dans le caveau des patriarches que se partagent une synagogue, une chapelle et une mosquée", Abraham s’interroge à son tour sur l’humanité qu’il a engendrée et prête l’oreille aux prières qui lui sont adressées des quatre coins du globe.
La Confession d’Abraham a été créé en septembre 2000 au Festival des Francophonies de Limoges.
Romancier, essayiste et dramaturge, Mohamed Kacimi el-Hassani s’est initié très tôt à la poésie arabe dont il a traduit des pièces choisies. L’auteur vit et travaille à Paris depuis 1982. Il s’est vu attribuer le Prix de la Francophonie 2005 de la Société des auteurs, compositeurs dramatiques (SACD)



 25 mai - 2 juillet 2005, Paris / Théâtre Mouffetard, 73, rue Mouffetard, Paris 5è, Tel. : 01 43 31 11 99
 5 - 6 février 2003, Biarritz / Théâtre du Colisée
 30 janvier 2003, Laval / Théâtre du Hercé
 18 janvier 2003, Athis-Mons / Centre Culturel
 9 - 11 janvier 2003, Narbonne / Le Théâtre, Scène nationale de Narbonne
 18 septembre - 5 octobre 2002, Paris / Théâtre du Rond-Point



La Confession d’Abraham
de Mohamed Kacimi
(Paris, Gallimard-L’Arbalète, 2000)
Mise en scène de Michel Cochet
Avec Pierre Forest

 


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.