Webnews > 2016 > Amine Kouider | أمين قويدر

  Amine Kouider

Lire aussi

Né en 1967 à Alger, Amine Kouider entame très tôt des études de violon avant d’entrer au Conservatoire national de région de Marseille, puis au Conservatoire de Paris dont il sort diplômé en violon, direction d’orchestre et direction de choeur.

Amine Kouider travaille ensuite le violon avec Jean Ter-Merguerian (concertiste), Théo Olof (violon solo du ConcertGebouw d’Amsterdam) et Jacques Israëlévitj (violon de l’Orchestre symphonique de Chicago), puis la direction d’orchestre auprès de Manuel Rosenthal, Michel Tabachnik, Andréa Giorgi et Valéry Gergiev.
Il effectuera plusieurs stages en particulier à l’Opéra Garnier, à la Tonhale de Zurich, à l’Opéra d’Avignon avec Cyril Diederich, à l’Opéra de Marseille, puis à l’Opéra Bastille avec Armin Jordan et Ilja Moesin professeur au Conservatoire de Saint-Pétersbourg.

À partir de 1989, Amine Kouider dirige en concert l’Ensemble orchestral d’Orange, l’Orchestre des Jeunes de la Méditerranée, l’Orchestre philharmonique d’Europe et l’Orchestre philharmonique de Provence. De 1991 à 1993, il est directeur musical de l’Ensemble international de Paris (sous tutelle du Ministère de la Culture) avec lequel il s’est produit à la Sorbonne, à l’Unesco, à la salle Gaveau, puis à Marseille, Cannes, Lyon, Clermont-Ferrand et Montpellier.
Depuis 1994, Amine Kouider a dirigé de nombreux concerts avec l’Orchestre philharmonique international dont il fut directeur artistique, mais aussi avec l’Orchestre philharmonique de Monte-Carlo, l’Orchestre de l’Opéra de Marseille et les Choeurs de l’Opéra Comique.

Rappelé à Alger en 2001, Amine Kouider est aussi directeur musical du Chœur et Orchestre philharmonique international et de l’Orchestre international du Crous à Paris, avec lesquels il donne des concerts. Six ans après une Symphonie pour l’Algérie, à Paris en novembre 1997, le chef a notamment dirigé, en 2003, l’Orchestre philharmonique d’Alger au Théâtre Mogador. (Amin Kouider, Photo DR)




 30 novembre 2016, Airs et duos de Mozart, Offenbach et Lehar, Amel Brahim-Djelloul (soprano), Thomas Dolié (baryton), orchestre de l’Opéra d’Alger, dir. Amine Kouider, Ouled Fayet / Opéra d’Alger
 31 mars 2016, extraits symphoniques de Haydn, Mozart, Beethoven, Mendelssohn, Dvořák, Rimski-Korsakov, Berlioz et Tchaïkovski, par l’Orchestre symphonique national, dir. Amine Kouider, Alger / Théâtre national Mahieddine-Bachtarzi
 30 mars 2016, Extraits symphoniques de Haydn, Mozart, Beethoven, Mendelssohn, Dvořák, Rimski-Korsakov, Berlioz et Tchaïkovski, par l’Orchestre symphonique national, dir. Amine Kouider, Tizi Ouzou / Théâtre régional Kateb-Yacine
 27 février 2016, Piotr Ilitch Tchaïkovski : Concerto pour violon et orchestre en ré majeur (op. 35) soliste : Sergei Stadler | Symphonie n° 2 en do mineur (op. 17), avec l’Orchestre symphonique national, dir. Amine Kouider, et la participation du violoniste Sergei Stadler (Russie), Alger / Théâtre national Mahieddine Bahtarzi
 25 juillet 2014, Schéhérazade de de Nicolaï Rimski Korsakov, Afefe Fennouh (Shéhérazade), Fouad Ouamane (Shahryar), l’Orchestre symphonique national dir. Amine Kouider, la chorale polyphonique d’Alger, dir. Aziz Hamouli, Alger / Palais de la culture Moufdi-Zakaria
 12 décembre 2013, La Traviata de Giuseppe Verdi, Catherine Manandaza (soprano), Nathalie Espallier (mezzo), Philippe Garayt (ténor), Marc Souchet (baryton), Olivier Kontogom (basse), chœur et orchestre philharmonique international, dir. Amine Kouider, Paris / Siège de l’Unesco / Grand auditorium, 125, avenue de Suffren, Paris 7e
 12 avril 2013, "Shéhérazade de Nicolaï Rimski-Korsakov, entre Orient et Occident", avec l’Orchestre symphonique Algérie-France et l’ensemble Amedyez, dir. Amine Kouider, Paris / Institut du monde arabe
 19 mars 2013, Orchestre Symphonique Algérie-France, dir. Amine Kouider, Paris / Salle Gaveau
 1er novembre 2012, Concert d’amitié Algérie-France, par l’Orchestre symphonique Algérie-France, dir. Amine Kouider, Alger / Palais de la culture Moufdi Zakaria
 28 juin 2012, Faust de Gounod (extraits en concert) précédé de deux œuvres de Gabriel Fauré : le Cantique de Jean Racine et les Djinns, Chœur philarmonique international, dir. Amine Kouider, Paris / Unesco / Grand auditorium
 19 mars 2012, Concert Amitié Algérie-France : Georges Bizet, Carmen (extraits), Camille Saint-Saëns, Suite algérienne op.60, Nouba Zidane, par l’ensemble Amedyaz, soliste : Rachid Brahim-Djelloul, Orchestre Symphonique Algérie-France sous la direction d’Amine Kouider, Paris / Salle Gaveau
 2 octobre 2004, Orchestre philharmonique d’Alger, direction Amine Kouider, Centre Culturel algérien à Paris
 19 septembre 2003, Orchestre philharmonique d’Alger, Théâtre Mogador, 25, rue de Mogador, Paris 9è

 


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.