Algeriades > 2015 > Ziad Doueiri | زياد دويري

  L’Attentat | The Attack de Ziad Doueiri

Amin Jaafari est un médecin arabe-israélien résidant à Tel Aviv. Tout à sa carrière de chirurgien qui a réussi et à qui tout semble sourire, il vit une histoire d’amour avec Sihem. Lorsqu’une bombe explose dans un restaurant de la ville, il est naturellement de ceux qui s’affairent auprès des blessés amenés à l’hôpital. On apprend que c’est une femme qui a commis l’attentat-suicide en feignant la grossesse pour dissimuler l’engin explosif.

Au milieu de la nuit, le Dr Jaafari est rappelé en urgence à l’hôpital pour reconnaître un corps à la morgue : c’est celui de Sihem, sa propre compagne, morte dans l’attentat. Pire encore, il doit faire face aux conclusions des policiers qui affirment que c’est elle la kamikaze. Le sol se dérobe sous les pieds du médecin qui se refuse à admettre que sa femme puisse être mêlée à l’attentat, elle qui s’est juste absentée pour aller rendre visite à ses parents à Naplouse.

Sous la pression des événements, les relations avec ses collègues et amis juifs se tendent et le font s’interroger sur sa fragile réussite d’arabe bien intégré dans la société israélienne. Par petites touches en forme de flashs-back, il va surtout se repasser le film de son couple avec Sihem pour comprendre les raisons intimes et politiques de son geste. Un matin, il décide de se rendre à Naplouse où il n’est plus retourné depuis longtemps, dans la famille chrétienne de sa femme. Là, dans les Territoires palestiniens, le docteur Jaafari prend des risques, a du mal à retrouver ses marques et va en apprendre beaucoup et d’abord sur lui-même. Il est désorienté, notamment lorsqu’un moine palestinien chrétien lui assène : "Tu es un arabe qui croit s’en tirer parce qu’il a un passeport israélien, qui reçoit un prix de gens qui veulent avoir l’air tolérant. Sur quelle planète tu vis ? Nos enfants ne vont plus à l’école alors que tu es au chaud à Tel Aviv" ; davantage encore lorsque dans une lettre qu’elle a laissée, Sihem lui confie : "à quoi bon [faire] un enfant, s’il n’a pas de patrie".

Avec une grande dignité, loin de tout manichéisme, le film joue de toute la complexité du conflit israélo-palestinien, entre la violence de l’occupation, le dénuement de la Cisjordanie comparée à Tel Aviv rutilante, le poids de la religion, les contradictions des parti(e)s en présence, les incantations et les discours souvent simplistes de certains, L’Attentat s’efforce d’observer des destins individuels et de garder raison dans un conflit vieux comme le monde.

Adapté du roman éponyme de Yasmina Khadra, produit par la société de Rachid Bouchareb et Jean Bréhat, sélectionné dans plusieurs festivals dont celui de Marrakech où il s’est vu décerner l’Étoile d’or, le film n’est pas du goût de tout le monde. L’Attentat de Ziad Doueiri est censuré au Liban, pays du cinéaste, et dans les 21 pays membres de la Ligue arabe (après la suspension de la Syrie). La raison invoquée de cette censure, une partie du film a été tournée à Tel Aviv, en Israël, ce que proscrit formellement le Bureau de boycottage d’Israël de la Ligue arabe. Sans compter que le réalisateur a fait appel à des acteurs israéliens pour camper leurs propres rôles.
En attendant, L’Attentat | The Attack est sorti en France le 29 mai, puis aux États-Unis le 21 juin.

Né au Congo, de parents enseignants aux Nations unies, Ziad Doueiri grandit au Liban de 4 à 18 ans. En 1982, en pleine guerre civile, il émigre à Los Angeles où il étudie le cinéma. A Hollywood, il est stagiaire, chauffeur et assistant caméra pour Quentin Tarantino ou Robert Rodriguez. Il est remarqué en 1998 avec West Beyrouth (déjà produit par Rachid Bouchareb et Jean Bréhat), dans lequel il revient à ses propres souvenirs personnels à travers trois adolescents dans Beyrouth de la guerre civile libanaise, coupée entre factions musulmanes (Beyrouth-Ouest) et chrétiennes (Beyrouth-Est). West Beyrouth était en sélection à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes. Ziad Doueiri est également l’auteur de Lila dit ça (2004).
L’Attentat est son 3e long métrage.



Trailer > L’Attentat / (The Attack) de Ziad Doueiri


Sortie en France : 29 mai 2013


US release : June 21st


- 5 septembre 2015, projection en présence de Yasmina Khadra, Morges / Le Livre sur les quais
- 11 décembre 2013, Marseille / Maison de la Région, 61, La Canebière, 13001 Marseille, par l’association Aflam
- 9 décembre 2013, 13e Festival du cinéma méditerranéen de Bruxelles
- 24 June 2013, Roma / XIX° MedFilm Festival
- 30 March - 14 April 2013, International competition, 32nd Istanbul Film Festival
- December 9 - 16, 2012, Dubai International Film Festival (DIFF) / Arabian Nights
- 30 novembre - 8 décembre 2012, En compétition, 12e Festival international du Film de Marrakech (FIFM)
- 19 - 24 novembre 2012, En compétition, Bastia / Festival Arte Mare 2012
- 21 - 29 septembre 2012, Official Selection, San Sebastián Film Festival
- September 6 - 16, 2012, Toronto International Film Festival
- August 31 - September 3, 2012, 39th Telluride Film Festival



L’Attentat
Un film de Ziad Doueiri
(110 min., 2012)
Ali Suliman, Reymonde Amsalem, Evgenia Dodina, Karim Saleh, Uri Gavriel
D’après L’attentat de Yasmina Khadra (Julliard)
Scénario : Ziad Doueiri, Joëlle Touma
Production : 3B Productions (France), Broadcast Management Worldwide (Egypte), Scope Pictures (Belgique), Douri Films (Liban)
Distribution : Wild Bunch

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.