Algeriades > 2009 > Zahia Hafs - Elsie Herberstein

  Alger, simples confidences

"Ce matin, les couleurs du ciel se confondent dans un sublime désordre. La mer, ridée par le vent, retient les pêcheurs au port. Avec ce temps, la pêche serait trop maigre. Amar peut donc nous retrouver Chez Mourad. Un petit café place des Martyrs devenu notre point de ralliement. Un endroit où peu de femmes s’aventurent..." Cela se poursuit sur ce ton affranchi avec les mots de Zahia Hafs et les planches d’Elsie Herberstein pleines de vigueur chromatique et de l’agitation de la ville saisie à la faveur de trois voyages et autant de saisons.

Avant le premier déplacement de novembre 2004, Zahia Hafs, jusque là directrice en France des guides Lonely Planet, a effectué un unique séjour à l’âge de douze ans au pays de ses parents. Dessinatrice d’origine autrichienne, auteur de plusieurs carnets de voyage, Elsie Herberstein n’y avait, pour sa part, jamais mis les pieds. Parties avec un projet de livre et quelques contacts sur place, fortes d’une simple conviction étayée par un second, puis un troisième voyage et des amitiés qui se noueront lors des différents séjours, notre tandem de choc va dès lors s’évertuer à communiquer la conversion de son propre regard sur Alger et ses habitants encore combatifs et pleins d’humour, loin des formules à l’emporte-pièce servies durant une décennie d’attentats, d’assassinats et de massacres.

D’un bout à l’autre de la ville qui étend ses bras en forme d’habitude sur la baie, "Alger, si vivante, [qui] bouillonne et s’épuise parfois pour mieux reprendre sa route", le livre de Zahia Hafs et d’Elsie Herberstein fait la part belle à une vaste galerie de personnages et s’ouvre à leurs histoires, à leurs espoirs, entre pudeur et exhubérance. On croise ainsi, un libraire, des pêcheurs, une coiffeuse, un éditeur, un musicien, un artiste peintre, un restaurateur, un enseignant, une galeriste, un comédien, une lycéenne, des chômeurs, des femmes au foyer et des familles entières qui ont confié, dans une langue vivante et colorée, leurs sentiments sur la ville qui les habite.
Alors Alger, simples confidences ? Assurément un livre au grand coeur et une belle idée-cadeau au plaisir contagieux.



- 20 avril - 21 septembre 2009, "L’art du carnet de voyage de 1800 à nos jours", Paris / Musée de La Poste, 34, boulevard de Vaugirard, Paris 15è
- 10 - 13 août 2008, La Plagne / Festival des artistes, écrivains, voyageurs, 73210 La Plagne
- 20 - 28 octobre 2006, "Alger, Carnet de voyage", Gouaches et dessins originaux d’Elsie Herberstein, Reims / Galerie d’Art Contemporain du Cardo, 27, rue Henri IV, 51100 Reims
- 7 - 14 mars 2006, Dessins originaux d’Elsie Herberstein sur Alger, Rennes / Maison internationale, 7, quai Chateaubriand, Tel. : 02 99 78 22 66
- 18 - 20 novembre 2005, Clermont-Ferrand / 6è Biennale du carnet de voyage



Alger, simples confidences
de Zahia Hafs et Elsie Herberstein
(Paris, Jalan, 2005)

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.