Algeriades > 2009 > Salon du livre de Paris

  29e Salon du livre de Paris

Pari réussi au chapitre de la fréquentation pour le Salon 2009 avec 198.150 visiteurs en six jours, ce qui représente une hausse de 20% par rapport à 2008. Les ventes de livres ont également suivi avec une hausse de 20 à 40% et la littérature mexicaine a fait recette avec plus de 20.000 livres vendus. Dans un climat de morosité économique, le livre résiste à la crise et les organisateurs de la manifestation peuvent aborder l’avenir avec plus de sérénité.
La prochaine édition, celle du 30e anniversaire, aura lieu du 19 au 24 mars 2010. Comme le veut la tradition, le Salon du livre n’aura pas de pays invité.

Cette année, c’est le Mexique qui a eu les honneurs du Salon dans un pavillon coloré de 1000 m2 dessiné par l’architecte Bernardo Gómez-Pimienta. Une délégation d’une quarantaine d’auteurs mexicains traduits et publiés en France a permis d’aller à la rencontre d’une littérature qui compte les figures tutélaires de Juan Rulfo (1917-1986), du Nobel de Littérature 90 Octavio Paz (1914-1998) ou de Carlos Fuentes (1928), présent à Paris et qui a déplacé des foules, mais aussi de plus jeunes comme Vilma Fuentes (1948), Jorge Volpi (1968), la poétesse de langue indigène (maya yucatèque) Briceida Cuevas Cob (1969), Guadalupe Nettel (1973) ou encore Paco Ignacio Taibo II (1948, né en Espagne et émigré au Mexique).

Avec 1 200 éditeurs, 3000 auteurs invités et à la faveur de quelque 4000 séances de dédicaces, on pouvait aussi y croiser le Chilien Luis Sepúlveda, les Américains Douglas Kennedy et Harlan Coben, la Belge Amélie Nothomb, l’Algérien Yasmina Khadra, l’Afghan Atiq Rahimi, récent lauréat du prix Goncourt, la Canadienne Nancy Huston, l’auteur de BD français originaire de l’ex-Yougoslavie Enki Bilal, le dessinateur de mangas japonais Atsushi Ohkubo et la chanteuse cap-verdienne Cesaria Evora.

Créé en 1981, aujourd’hui avec un budget de 7 millions d’euros qui provient pour l’essentiel de la location des stands, le Salon du Livre de Paris se cherchait de nouvelles marques. De l’avis général, le Salon, qui s’affiche comme "la plus grande librairie de France", s’est peu à peu transformé en une grande surface consacrée aux nouveautés, aidé en cela par une concentration des parutions et de vigoureuses opérations de marketing accompagnant pour septembre 2008 pas moins de 676 nouveaux romans en librairie, suivis de 558 en janvier.

Après une édition 2008 dont Israël était l’invité d’honneur et qui a connu un boycott des pays arabes, sans oublier l’évacuation forcée suite à une fausse alerte à la bombe, cette année encore, les organisateurs espéraient atteindre les 200 000 visiteurs alors que la fréquentation a baissé de 8% en 2008, avec 165 000 entrées.

Malgré les résultats jugés stables pour l’édition en 2008, où la fiction (roman, BD, polar, jeunesse) continue de se faire la part belle, la crise qui se profile et le tassement des ventes observées en ce début d’année ont obligé le Syndicat national de l’édition (SNE) qui organise la manifestation à être imaginatif, comme en témoigne l’initiative prise en direction du jeune public avec l’entrée gratuite pour les moins de 18 ans et les étudiants de moins 26 ans, les 14.000 chèques-lire detinés aux jeunes lecteurs avec un petit budget pour acheter des livres et, côté animations, quelque 500 conférences et les multiples coups de projecteurs consacrés notamment à la BD, aux 20 ans du manga et aux nouvelles technologies du livre et de l’édition.



- 13 - 18 mars 2009, 29e Salon du livre de Paris, Porte de Versailles



Parutions 2008-2009 :



- Belaïd Abane, L’Algerie en guerre. Abane Ramdane et les fusils de la rébellion (Paris, L’Harmattan, 2008)
- El-Mahdi Acherchour, Pays d’aucun mal, (Croissy-Beaubourg, Aden, 2008)
- Hafid Aggoune, Rêve 78 (Paris, Joëlle Losfeld, 2008)
- Darina Al Joundi, Mohamed Kacimi, Le jour où Nina Simone a cessé de chanter (Arles, Actes Sud, 2008)
- Henri Alleg, La Question (Rééd., Paris, Minuit, 2008)
- Youcef Allioui, La Sagesse des oiseaux [Timsifag, Contes kabyles/Timucuha, bilingue berbère-français] (Paris, L’Harmattan, 2008)
- Youcef Allioui, L’Oiseau de l’orage [Afrux Ubandu, Contes kabyles/Timucuha, bilingue berbère-français] (Paris, L’Harmattan, 2008)
- Malek Alloula, Le Cri de Tarzan, la nuit dans un village oranais (Alger, Barzakh, 2008)
- Chawki Amari, A trois degrés, vers l’Est (Alger, Chihab, 2008)
- Rénia Aouadène, Nedjma et Guillaume (Paris/Alger, Marsa, 2008)
- Dalila Arezki, L’Immigration. La France : terre d’asile ou eldorado ? (Biarritz/Paris, Atlantica/Séguier, 2008)
- Saint Augustin, Les Aveux, Nouvelle traduction des Confessions, Traduit du latin par Frédéric Boyer (Paris, POL Editeur, 2008)
- Y. B., Commissaire Krim (Paris, Grasset, 2008)
- Salim Bachi, Le Silence de Mahomet (Paris, Gallimard, 2008)
- Lakhdar Belaïd, Mon père, ce terroriste (Paris, Le Seuil, 2008)
- Hocine Belalloufi, Grand Moyen-Orient, guerres ou paix ? (Alger, Lazhari Labter, 2008)
- Mathieu Belezi, C’était notre terre (Paris, Albin Michel, 2008)
- Amar Belkhodja, Ali El Hammami 1902-1949. Toute une vie pour l’Algérie (Alger, Dahleb, 2008)
- Hamida Ben Sadia, Itinéraire d’une femme française : Clamart, Bab El-Oued, Epinay-sur-Seine (Paris, Bourin, 2008)
- Ahmed Bencherif, Marguerite [T. 1] (Paris, Publibook, 2008)
- Ahmed Bencherif, La Grande ode (Paris, Publibook, 2008)
- Mustapha Benfodil, Archéologie du chaos amoureux (Alger, Barzakh, 2008)
- Anouar Benmalek, Vivre pour écrire, Entretien avec Youcef Merahi (Paris, Zellige, 2009)
- Abdel Hafed Benotman, Marche de nuit sans lune (Paris, Payot, 2008)
- Lisa Bernasek, Artistry of the Everyday. Beauty and Craftsmanship in Berber Art, Photographs by Hillel S. Burger and Mark Craig, Foreword by Susan Gilson Miller (Cambridge [MA], Harvard University Press, 2008)
- Fatima Besnaci-Lancou, Gilles Manceron et Jean Lacouture (S/s la dir. de) Les Harkis dans la colonisation et ses suites (Paris, L’Atelier, 2008)
- Maïssa Bey, Pierre Sang Papier ou Cendre (La Tour d’Aigues/Alger, Editions de l’Aube/Barzakh, 2008)
- Maïssa Bey, Sous le jasmin la nuit [Nouvelle édition] (La Tour d’Aigues, L’Aube - Poche, 2008)
- Janine Boissard, Malek une histoire vraie (Paris, Fayard, 2008
- Joseph Boumendil, Elissa ou le mystère d’une écriture. Enquête sur la vie et l’œuvre d’Elissa Rhaïs (Biarritz/Paris, Atlantica/Séguier, 2009)
- Nina Bouraoui, Appelez-moi par mon prénom (Paris, Stock, 2008)
- Pierre Bourdieu, Esquisses algériennes, Textes édités et présentés par Tassadit Yacine (Paris, Le Seuil-Liber, 2008)
- Mohamed Bouslah, Le Dingue au bistouri, D’après le roman de Yasmina Khadra (Alger, Lazhari Labter, 2008)
- Ahmed Bouyerdène, Abdelkader, l’harmonie des contraires
(Paris, Le Seuil-Liber, 2008)
- Belaid Brakni, Mémoires d’un ancien maire (Publibook, 2007)
- Raphaëlle Branche et Sylvie Thénault (S/s la direction de), La France en guerre 1954-1962 (Paris, Autrement, 2008)
- Albert Camus, Œuvres complètes Vol III (1949-1956) et IV (1957-1959), (Paris, Gallimard - Bibliothèque de la Pléiade, 2008)
- Omar Mokhtar Chaalal, Talghouda (Alger, Casbah, 2009)
- Aziz Chouaki, Les Coloniaux (Paris, Mille et Une Nuits, 2009)
- Marc Côte, Pays, paysages, paysans d’Algérie (Constantine, Media-Plus, 2008)
- Kamel Daoud, La Préface du nègre (Alger, Barzakh, 2008)
- Christian Delorme, L’Emir Abd El Kader à Lyon (Lyon, Mémoire active, 2008)
- Jean-Jacques Deluz, Urbanisme et architecture : fantasmes et réalité (Alger, Barzakh, 2008)
- Ali Dilem, Dessine-moi le monde (La Tour d’Aigues, Editions de l’Aube, 2008)
- Assia Djebar, Nulle part dans la maison de mon père
(Paris, Fayard, 2007 | Alger, Sedia, 2009)
- Abdelkader Djemaï, Un moment d’oubli (Paris, Le Seuil, 2009)
- Abdelkader Djemaï, Mémoires de nègre (Rééd., Paris, Points-Seuil, 2009)
- Raphaël Draï, Le Pays d’avant (Paris, Michalon, 2008)
- Daikha Dridi, Alger blessée et lumineuse (Alger, Barzakh, 2008)
- Georgette Elgey, Histoire de la IVème République : La fin. La République des tourmentes 1954-1959 (Paris, Fayard, 2008)
- Bruno Etienne, L’Emir Abd el Kader et la franc-maçonnerie (Paris, Dervy, 2008)
- William Gallois, The Administration of Sickness : Medicine and Ethics in Nineteenth-Century Algeria (Basingstoke [Hampshire], Palgrave Macmillan, 2008)
- Denis Gonzales, Cardinal Léon Etienne Duval‚ la voix d’un juste (1903-1996) (Alger, ENAG, 2008)
- Max Guedj, Paul, Eléna et Java’ d’Alger. Un balcon sur la Marne (Biarritz/Paris, Atlantica/Séguier, 2008)
- Faïza Guène, Les Gens du Balto (Paris, Hachette, 2008)
- Nasredine Guenifi, Ahmed Bey, l’Algérien (Alger, Alpha, 2008)
- Malek Haddad, L’Elève et la leçon | Le Quai aux fleurs ne répond plus | Je t’offrirai une gazelle (Constantine, Media-Plus, 2008)
- Lynda Handala, Les Voix du Hoggar (Alger, Dalimen, 2008)
- Ali Haroun, L’Eté de la discorde, Algérie 1962 (Alger, Casbah, 2000), La 7ème Wilaya. La Guerre du FLN en France, 1954-1962 (Paris, Le Seuil, 1986 | Alger, Casbah, 2006)
- Tassadit Imache, Des nouvelles de Kora (Arles, Actes Sud, 2009)
- Josyane de Jesus-Bergey [Textes] et Hamid Tibouchi [Peintures], Amulettes (Cannes et Clairan, Encre et Lumière, 2009)
- Mohamed Kacimi, L’Orient après l’amour (Arles, Actes Sud, 2008)
- Ahmed Kalouaz, Avec tes mains (Rodez, Editions du Rouergue, 2009)
- Abdelmadjid Kaouah, L’Ode à Katarina Anghelàki suivie de Skärgärden (Colomiers, Encres Vives, 2008)
- Abderrahmane Khelifa, Histoire d’El-Djazaïr et Honaïne, ancien port du royaume de Tlemcen (Alger, Dalimen, 2008)
- Nacer Khelouz, D’une rive à l’autre (Mazères, Le Chasseur abstrait)
- Yasmina Khadra, Ce que le jour doit à la nuit (Paris, Julliard, 2008 | Alger, Sedia, 2008)
- Rachid Koraïchi, Les ancêtres liés aux étoiles,
Photographies de Ferrante Ferranti, Textes Mohamed Kacimi, Farouk Mardam Bey, Ferrante Ferranti (Arles, Actes Sud, 2009)
- Jean Lacouture, L’Algérie algérienne : fin d’un empire, naissance d’une nation (Paris, Gallimard, 2008)
- Amara Lakhous, Choc des civilisations pour un ascenseur Piazza Vittorio (Roma, Edizioni E/O, 2006 | Arles, Actes Sud, 2007 | Alger, Barzakh, 2008)
- Martine Le Coz, Le Jardin d’Orient (Paris, Michalon, 2008)
- Andrea Liverani, Civil Society in Algeria. The Political Functions of Associational Life (New York, Routledge, 2008)
- Habiba Mahany, Kiffer sa race (Paris, Jean-Claude Lattès, 2008)
- Claire et Renaud Marca, Algérie, Soyez les bienvenus ! (Paris, Aubanel, 2008)
- Enrique Martin-Criado, Les Deux Algéries de Pierre Bourdieu, Traduit de l’espagnol par Hélène Bretin (Paris, Éditions du Croquant, 2008)
- Bernard Mazo [Poèmes] et Hamid Tibouchi [Lavis], La
Cendre des jours
(Montélimar, Voix d’encre, 2009)
- James McDougall, History and the Culture of Nationalism in Algeria (Cambridge University Press, 2008)
- Adlène Meddi, La Prière du maure (Alger, Barzakh, 2008)
- Arezki Metref, Prométhée, l’amour, (Pézenas, Domens, 2008)
- Rachid Mimouni, L’honneur de la tribu (Rééd., Alger, Sedia, 2008)
- Malika Mokeddem, Je dois tout à ton oubli, (Paris, Grasset, 2008)
- Tierno Monénembo, Les Peuls (Alger, Apic, 2008)
- Rabia Moussaoui, Sur les traces de l’Emir Abdelkader : Ou l’histoire autrement (Alger, ENAG, 2008)
- Michel Nait-Challal, Dribbleurs de l’indépendance. L’incroyable histoire de l’équipe de football du FLN algérien (Paris, L’Equipe, 2008)
- Ourida Nekkache, Ici je veux vivre, ici je veux mourir, Préface de Najet Khadda (Montpellier, Chèvre Feuille Etoilée, 2008)
- Johathan Oakes Algeria [Travel Guide] (Chalfont St. Peter [Buckinghamshire], Bradt Travel Guides, 2008)
- Cécile Oumhani, La Transe et autres nouvelles (Saint Julien Molin Molette, Jean-Pierre Huguet éditeur, 2008)
- Fatma Oussedik, Raconte-moi ta ville (Alger, ENAG, 2008)
- John Phillips and Martin Evans, Algeria : Anger of the Dispossessed [Illustrated edition] (Yale University Press, 2008)
- Mabrouk Rachedi, Le Petit Malik (Paris, Jean-Claude Lattès, 2008)
- Catherine Rossi, Alger ou L’impossible portrait (Montpellier, Chèvre Feuille Etoilée, 2009)
- Jean-Pierre Ryf, Retour au pays (Biarritz/Paris, Atlantica/Séguier, 2008)
- Nourredine Saadi, Il n’y a pas d’os dans la langue (La Tour d’Aigues/Alger, L’Aube/Barzakh, 2008)
- Leïla Sebbar, Mon cher fils (Tunis, Elyzad, 2009)
- Martine de Sauto, Henri Teissier : Un évêque en Algérie (Alger, Mille-Feuilles, 2008)
- Todd Shepard, The Invention of Decolonization. The Algerian War and the Remaking of France (2nd ed., Ithaca [NY], Cornell University Press, 2008)
- Nedjib Sidi Moussa et Jacques Simon (textes choisis et présentés par), Le Mna. Le Mouvement National Algerien (1954-1956) (Paris, L’Harmattan, 2008)
- Anne Simonin, Les Editions de Minuit 1942-1955. Le Devoir d’insoumission (Saint Germain la Blanche Herbe, Imec, 2008)
- Benjamin Stora, Les guerres sans fin. Un historien, la France et l’Algérie (Paris, Stock, 2008)
- Benjamin Stora, La guerre des mémoires (La Tour d’Aigues, L’Aube, 2008)
- Benjamin Stora, Les trois exils : Juifs d’Algérie (Paris, Hachette, 2008)
- Akli Tadjer, Il était une fois peut-être pas (Paris, Jean-Claude Lattès, 2008)
- Ahmed Taleb Ibrahimi, Mémoire d’un Algérien (T. 2) : La Passion de bâtir, 1965-1978, (Alger, Casbah, 2008)
- Sami Tchack, La Fête des masques, [Gallimard, 2004] (Rééd., Alger, Apic, 2008)
- Behja Traversac (S/s la direction de), Sortilèges sahariens, Préface d’Ahmed Ben Naoum (Montpellier, Chèvre Feuille Etoilée)
- Mourad Yellès, Ma mère (Collectif, S/s la direction de Leila Sebbar) (Montpellier, Chèvre Feuille Etoilée, 2008)

Lire aussi
24e Salon du livre de Paris
33e Salon du livre de Paris
35e Salon du livre de Paris
25e Salon du livre de Paris
31e Salon du livre de Paris
30e Salon du livre de Paris
23e Salon du livre de Paris
32e Salon du livre de Paris
26e Salon du livre de Paris
22e Salon du livre de Paris


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.