Algeriades > 2017 > Noël Favrelière

  Le Désert à l’aube de Noël Favrelière

Daté de 2012, Algérie, Les deux soldats revient sur l’histoire vécue de deux jeunes Français qui ont fait deux choix totalement inverses pendant la guerre d’Algérie : le sergent Noël Favrelière déserta pour libérer un jeune prisonnier algérien qu’on allait exécuter, pendant que le sous-lieutenant René Técourt rejoignait le combat des ultras de l’OAS pour l’Algérie française.
Tourné en France et en Tunisie, ce documentaire de Marc Bessou comprend des interventions de l’historien Tramor Quémeneur et de l’un des chefs historiques de l’OAS, Jean-Claude Pérez. Algérie, Les deux soldats est en outre visible sur Internet Archive.

Dans Le Désert à l’aube, Noël Favrelière rapporte comment, un matin d’août 1956, il soustrait un jeune rebelle algérien blessé à une exécution sommaire en prenant la fuite avec lui. Le récit de cette désertion a inspiré Avoir vingt ans dans les Aurès (Fr, 1971), le film de René Vautier.
Publié en 1960, aux éditions de Minuit, l’ouvrage avait été saisi et sa diffusion interdite.

Né en 1934 à La Rochelle, Noël Favrelière a effectué son service militaire en 1952 à Philippeville (auj. Skikda). Rappelé en 1956 dans un régiment parachutiste, il déserte avec des armes et rejoint les maquisards de l’Armée de libération nationale, avec lesquels il passera dix mois, avant de gagner Tunis puis les États-Unis où il rédige Le Désert à l’aube. Condamné à mort par contumace, en 1956 et 1957, il bénéficiera d’un non-lieu en 1966.



16, 18, 20 et 22 août 2017 sur Toute l’Histoire (câble et satellite)

Algérie, les deux soldats
Un film de Marc Bessou
(Doc., 52 min., Fr, 2012)


- Le Désert à l’aube
de Noël Favrelière
(Paris, Minuit, 1960)
(Rééd., Minuit, 2000)
(Rééd., Minuit, 2012)

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.