Algeriades > 2000 > Mohand Abouda

  Aouchem

On doit en particulier à Mohand Abouda un premier livre publié en 1985 (Paris, Éd. de l’auteur) qui célébrait une tradition de l’art domestique encore vivace en Kabylie. Axxam (Maison en berbère) invitait à découvrir de somptueux exercices de décoration intérieure généralement dévolue aux femmes.
Il a récidivé en éditant Aouchem (Tatouage) né de sa découverte de quelques dix mille clichés du photographe Lazhar Mansouri, aujourd’hui décédé, dont ces portraits de femmes de sa tribu dans l’Est algérien. L’effet de surprise passé, quand on sait la complexité des relations entretenues dans le monde musulman avec l’image, les superbes photographies de son devancier donnent à voir une autre tradition, celle du tatouage qui distinguait toute femme mariée.

Aouchem
Photographies de Lazhar Mansouri
Textes de Mohand Abouda
(Tunis, Noir sur blanc, 2000)
(Alger, Éd. de Mohand Abouda, 2000)

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.