Algeriades > 2002 > Michel Deutsch

  Skinner de Michel Deutch

"La nuit tombe sur les quartiers nord de la ville. Dans le port des bateaux font hurler leurs sirènes en levant l’ancre. Au milieu de nulle part, des voyageurs de l’ombre attendent. Ils ont tout abandonné. Ils ont tout perdu. Ils fuient la guerre, la misère. Ils rêvent d’un eldorado dont ils croient apercevoir les mille feux de l’autre côté de l’étroit bras de mer.
Skinner a rejoint le monde clos des hangars où survivent les clandestins condamnés à l’attente et soumis à la loi de l’organisation".

Pour le metteur en scène Alain Françon, la pièce de Michel Deutch "traite, sur un mode métaphorique, de la vie dans un camps qui pourrait être celui de Sangatte".

- 25 septembre - 27 octobre 2002, Théâtre national de la Colline, Paris 20è

Skinner
de Michel Deutch
Mise en scène d’Alain Françon
Avec Carlo Brandt, Jean-Charles Chagachbanian, Cécile Garcia-Fogel, Victor Gauthier-Martin, André Marcon, Gildas Milin, Guillaume Rannou, Jean-Paul Roussillon, Stanislas Stanic, Lionel Tua, Dominique Valladié, Abbès Zahmani

 

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.