Algeriades > 2010 > Michael von Graffenried

  Michael von Graffenried

Michael von Graffenried est lauréat du prix Dr Erich Salomon qui lui sera remis lors de l’édition 2010 de Photokina à Cologne.
Jusqu’au 3 juillet, la galerie Esther Woerdehoff à Paris donne à voir un volet inédit du travail du photographe suisse.

Jusqu’au 13 juin, la Maison Européenne de la Photographie à Paris
présentait plusieurs séries de Michael von Graffenried réalisées entre 1988 et 2010, en Suisse, au Soudan, en Algérie, aux USA, en Égypte ou au Royaume-Uni. L’exposition était intitulée "Outing", expliquaient ses promoteurs, parce que l’idée de l’« outing » sous-tend l’ensemble de l’œuvre de Michael von Graffenried : "Donner à voir ce que l’on ne voit pas. Parce que la situation est difficile d’accès, que l’on oublie de la voir ou qu’on refuse de la regarder". Les travaux du photographe, qui se présentent souvent sous la forme de "grands tirages, au format de presque 3 mètres de longueur, visent à objectiver le monde, sans aucune recherche de dramatisation. Ils plongent le spectateur « au cœur de l’événement »".

Né à Berne, Michael von Graffenried réside à Paris et travaille comme reporter indépendant. Lauréat d’un World Press Photo pour son reportage sur "Les Artistes de Moscou ramenés du purgatoire soviétique par la Perestroïka", le photographe a exposé à Paris, New York, Hong Kong et Alger. Il s’est également fait connaître au plan international avec plusieurs albums, dont deux sur l’Algérie où il s’est rendu à maintes reprises depuis 1991.

Michael von Graffenried y est retourné en 2001 en compagnie du réalisateur Mohamed Soudani. Tous deux sont allés à la recherche des anonymes photographiés par le premier durant la décennie. Le film, Guerre sans images, était en compétition au Festival de Locarno 2002.
L’occasion pour le photographe de publier un Journal d’Algérie qui fait la somme de dix années d’"Images interdites d’une guerre invisible".

Pour Benjamin Stora, les photographies de Michael von Graffenried ne "reconstituent" pas le drame mais "nous rendent la mémoire". "ses clichés, qui forcent le blocus du mur de l’invisibilité et brisent cette vision d’une Algérie toujours emportée dans la malédiction, existent comme moyen de repérer les traces de ce conflit, saisissent la réalité d’une époque."
"Images de jeunes qui se marient, se promènent dans Alger, poursuit l’historien, jeunes femmes voilées et dévoilées, jeunes hommes au café, la jeunesse est partout dans ce livre. En 1991 dansant dans une boîte de nuit, en 1995 sous l’uniforme des "ninjas", en 2001 en lanceurs de pierres en Kabylie. Jeunes des deux côtés de la barricade, avec ou contre le pouvoir, avec ou contre les intégristes islamistes. Et avec les jeunes, les familles meutries par la tragédie...". (Photos, Alger, 1996, © Michael von Graffenried / Courtesy Galerie Esther Woerdehoff)



Michael von Graffenried > Portfolio Algérie


- 21. - 26. September 2010, Köln / Photokina 2010
- 5 mai - 3 juillet 2010, Michael von Graffenried : "Eye on Africa", Paris / Galerie Esther Woerdehoff
- 14 avril - 13 juin 2010, Michael von Graffenried : "Outing", Paris / Maison Européenne de la Photographie
- 4 - 20 avril 2008, "Michael von Graffenried : Photographies d’une guerre sans images", Beyrouth / Dahié / Hangar UMAM - Documentation and Research
- 5 décembre 2006 - 22 janvier 2007, Michael von Graffenried : "Graffenried à la page", Galerie Esther Woerdehoff
> "NAZAR, Photographs from the Arab World"
- April 8 - June 11, 2005, "Arab Eyes" and "A Look Back"
FotoFest at Vine Street Studios, Houston, Texas
- April 23 - June 25, 2005, "Western Eyes", FotoFest and The Station at The ArtCar Museum, Houston, Texas
- 5 septembre - 24 octobre 2004, "Photography from the Arab world", Noorderlicht Photofestival, Leeuwarden, Nederland
- 2 mai - 3 juillet 2004, "Algérie, une guerre dans image de Michael von Graffenried", Fnac Marseille, Centre Bourse, Marseille
- 12 janvier - 27 mars 2004, "Algérie, une guerre dans image de Michael von Graffenried", Fnac de Strasbourg
- 5 juin - 11 juillet 2003, "Regards sur l’Algérie", Centre méditerranéen de la Photographie, Centre Culturel Una Volta, Bastia
- 13 octobre - 15 novembre 2003, "Algérie, une guerre sans images", Photographies de Michael von Graffenried, Fnac Montparnasse
- 28 octobre, Projection d’extraits du film Guerre sans images, suivie d’une rencontre avec le réalisateur Mohammed Soudani et le photographe Michael von Graffenried, animée par Michket Krifa



Bibliographie :

- Eye on Africa
de Michael von Graffenried
(Basel, Schwabe Verlag, 2009)

- Journal d’Algérie. 1991-2001
Introduction de Benjamin Stora
Textes de Mehdi Benchelah, Albertine Bourget et Michael von Graffenried
(Paris, Autrement, 2003)

- Algérie. Photographies d’une guerre sans images
(Paris, Hazan, 1998)

- Inside Algeria
(New York, Aperture, 1998)

- Soudan
(Paris, Falguière/Inter Art, 1996)
- Algérie, le rêve brisé de la démocratie
(Berne, Benteli, 1993)



Le Site de Michael von Graffenried

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.