Algeriades > 2014 > Maghreb des films

  Maghreb des films 2014

Jusqu’au 11 décembre, le Maghreb des films 2014 a lieu à l’Institut du monde arabe à Paris, au cinéma La Clef et, pour la première fois, au Louxor, au Studio des Ursulines, au Club de l’Étoile, sans compter une quarantaine de salles en province.

Pour ses promoteurs, cette 6ème édition est marquée par un souffle de liberté et de jeunesse dont une nouvelle génération reprend le flambeau et entretient la flamme d’espoir allumée par quelques illustres devanciers, pionniers d’un cinéma maghrébin moderne, inventif et indépendant.

Parmi le meilleur du cinéma maghrébin d’aujourd’hui, d’Algérie, du Maroc et de Tunisie, les sélectionneurs ont retenu près d’une soixantaine de films, longs et courts-métrages, fictions, documentaires et films du web.

C’est Timbuktu d’Abderrahmane Sissako [Fr/Maur, 2014] (Compétition officielle, Cannes 2014) qui a été projeté, le 24 novembre, en soirée d’ouverture à l’Institut du monde arabe.

Parmi nombre d’avant-premières, fictions comme documentaires, nous noterons la projection de Rabii Tounes (Printemps tunisien) de Raja Amari (Tun, 2013), Le Challat de Tunis de Kaouther Ben Hania (Doc., Tun, 2013), Sept et demi de Nedjib Belkadhi (Doc., Tun, 2014), Fadhma n’Soumer de Belkacem Hadjadj (Alg, 2014), Le Veau d’or de Hassan Legzouli (Mar, 2014), Cinéma bidon de Bahia Allouache (Doc., Alg, 2014), Loubia hamra (haricots rouges) de Narimane Mari (Alg, 2013), El Gort de Hamza Ouni (Doc., Tun, 2013).

Outre Hassan Terro de Mohamed Lakhdar Hamina, les sélectionneurs ont exhumé plusieurs films pionniers qui font la matière d’une thématique "Barbès et la Goutte d’or dans le cinéma maghrébin" des années 1970. On pourra ainsi voir ou revoir (au cinéma Louxor), Étoile aux dents ou Poulou le magnifique de Derri Berkani, Le Thé a la menthe de Abdelkrim Bahloul et Les Ambassadeurs de Nacer Ktari.

Nous relèverons enfin la projection de 10949 femmes de Nassima Guessoum (75’, Fr, 2014) et Moudjahidate d’Alexandra Dols (75’, Fr, 2008), deux documentaires autour des femmes dans la guerre d’indépendance algérienne.



- 24 novembre - 11 décembre 2014, Maghreb des films à Paris et en province


Programme



* Timbuktu d’Abderrahmane Sissako (97 min., Fr/Maur, 2014) [Compétition officielle, Cannes 2014]
- 24 novembre

* Algériens en France (31 min., Fr, 1972)
Émission de Philippe Arrii-Blachette et Charles Brabant, réalisée par José-Maria Berzosa

- 27 novembre, Paris / Louxor

* Etoiles aux dents, ou Poulou le magnifique de Derri Berkani (83 min., Fr, 1971)
- 27 novembre, Paris / Louxor

* Sept et demi de Nedjib Belkadhi (Doc., 80 min., Tun, 2014) (avant-première)
- 1er décembre, Paris / Studio des Ursulines

* Cinéma bidon de Bahia Allouache
(100 min., Alg, 2014)
- 1er décembre, Paris / Studio des Ursulines

* Le Thé à la menthe d’Abdelkrim Bahloul (85 min., Fr/Alg, 1985)
- 2 décembre, Paris / Louxor

* La Grande Prison (Lhevs amoqrane, en berbère) de Razik Benhellal (Doc., 27 min., Alg, 2013)
- 3 décembre, Paris / Studio des Ursulines

* Alger après de Feriel Benzouaoui (Doc., 52 min., Fr, 2014)
- 3 décembre, Paris / Studio des Ursulines

* Gougouh de Mohamed Val Bilal (6 min., Maur, 2013)
- 3 décembre, Paris / Studio des Ursulines

* Moudjahidate d’Alexandra Dols (Doc., 75 min., Fr, 2008)
- 3 décembre, Paris / Studio des Ursulines

* Loubia Hamra (Haricots rouges) de Narimane Mari
(77 min., Alg, 2013)
- 4 décembre, Paris / Ecole normale supérieure

* Et Moi ! d’El Houssain Chani (6 min., Mar, 2013)
- 5 décembre, Paris / Studio des Ursulines

* Délivrance d’Abdelillah Zirat (14’, Mar, 2013)
- 5 décembre, Paris / Studio des Ursulines

* Destino de Zangro (26 min., Fr, 2013)
- 5 décembre, Paris / Studio des Ursulines

* Le Danseuse de Abdelilah El Jaouhary (Doc, 51 min., Mar, 2014)
- 5 décembre, Paris / Studio des Ursulines

* The End de Mai Mostafa (6 min., Maur, 2014)
- 5 décembre, Paris / Studio des Ursulines

* 10949 femmes de Nassima Guessoum (Doc., 75’, Fr, 2014)
- 5 décembre, Paris / Studio des Ursulines

* Fadhma N’Soumer de Belkacem Hadjadj (116 min., Alg, 2014) (avant-première)
- 8 décembre, Paris / Institut du monde arabe

* Hassen Terro de Mohammed Lakhdar-Hamina (90 min., Alg, 1968) (avant-première)
- 8 décembre, Paris / Institut du monde arabe

* Rabii Tounès (Printemps tunisien) de Raja Amari (92 min., Tun, 2013) (avant-première)
- 9 décembre, Paris / Institut du monde arabe

* Le Challat de Tunis de Kaouther Benhania (90 min., Tun, 2014) (avant-première)
- 9 décembre, Paris / Institut du monde arabe

* Les Ambassadeurs de Naceur Ktari (90 min., Lyb/Tun/Fr, 1977)
- 11 décembre, Paris / Louxor



Un automne tunisien aux Ursulines



* Cafi chanta (Café chantant) de Hichem Ben Ammar (50 min., Tun, 1999)
- 6 décembre à 20 h, Paris / Studio des Ursulines

* Lily Slame de Farah Khadhar (24 min., Tun, 2014)
- 6 décembre à 20 h, Paris / Studio des Ursulines

* La mémoire noire, témoignage contre l’oubli de Hichem Ben Ammar (52 min., Tun, 2013)
- 6 décembre à 20 h, Paris / Studio des Ursulines

* Vibrations de Farah Khadhar (7 min., Tun, 2011)
- 7 décembre à 19 h, Paris / Studio des Ursulines

* Révolution moins cinq minutes de Ridha Tlili (75 min., Tun, 2011)
- 7 décembre à 19 h, Paris / Studio des Ursulines

* Teriague (Antidote) de Ridha Tlili (Essai, 24 min., Tun, 2009)
- 7 décembre à 19 h, Paris / Studio des Ursulines

* El Gort de Hamza Ouni (Doc., 87 min., Tun, 2013)
- 7 décembre à 21 h, Paris / Studio des Ursulines

Lire aussi
Maghreb des films 2011
Maghreb des films 2016
Maghreb des films 2015
Maghreb des films à Paris : Algérie, naissance d’une nation
Maghreb des films 2012
Maghreb des films 2013


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.