Algeriades > 2000 > Kamel Khelif

  Les Exilées

"A Alger en juillet 1968, un homme, par sa fenêtre, regarde la ville. à sa mémoire reviennent des images des manifestations de mai 1968 et d’octobre 1961 à Paris. Il sent que le pays change. Il pressent les luttes, les douleurs et les espoirs que symbolise Leïla Fatma, une femme qu’il retrouvera en 1989 sur les quais de Marseille. D’une ville à l’autre, d’Alger à Marseille en passant par Paris, les histoires s’entrelacent."

Les Exilées
de Nabile Farès
Dessins de Kamel Khélif
(Amok, 1999)

Lire aussi
Ce pays qui est le vôtre de Kamel Khélif
La Petite fille qui aimait la chaise de Van Gogh


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.