Algeriades > 2001 > Kader Attia | قادرعطية

  L’Etat des choses (part 1)

L’exposition L’État des choses (part 1), qui réunissait douze artistes internationaux à Berlin, s’est posé la question de l’art contemporain au contact du monde et de ses conflits. Le mérite de cette sélection d’artistes, peu connus, en revient à la Française Catherine David dont on loue le propos artistique en Allemagne.
Pour l’envoyé du journal Le Monde (28 décembre 2000), Catherine David "lorgne vers la Méditerranée", vers "les artistes du (ou traitant du) Maghreb et du Moyen-Orient", cherchant des plasticiens émergents qui "pratiquent certes un travail esthétique, mais à partir de préoccupations, de questionnements, de positionnements qui sont politiques, au sens grec du terme".
Dans ce premier volet présenté à Berlin, les photographies de Kader Attia fixent le monde des travestis algériens aux portes nord de Paris.



- 9. Dezember 2000 - 4. Februar 2001, "L’État des choses (part 1)" (Stand der Dinge [Teil 1]) : œuvres de Mauricio Dias, Walid Raad, Efrat Shvily, Walter Riedweg, Kader Attia, Harun Farocki, Santu Mofokeng, Amèlia Riera, Paola Yacoub, Michel Lasserre, Berlin / Kunst-Werke

- 26 janvier - 13 mars 2000, "La Piste d’atterrissage" (diaporama, 156 images, 14 min.), Centre national de la Photographie

Lire aussi
Kader Attia


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.