Algeriades > 2021 > Joseph Andras | جوزيف أندراس

  De nos frères blessés de Joseph Andras | عن إخواننا الجرحى لجوزيف أندراس

Adapté du roman homonyme de Joseph Andras, De nos frères blessés de Hélier Cisterne devrait sortir en salles dès que les restrictions sanitaires pour cause de pandémie de Covid-19 seront levées pour les salles de cinéma. Le film revient sur le parcours de Fernand Iveton (1926-1957), militant anticolonialiste guillotiné à Alger durant la guerre.
Au cœur d’"une histoire d’amour et d’engagement brisée par la raison d’État", le scénario de Katell Quillévéré et Hélier Cisterne s’attache aux souvenirs d’un couple, à la vie d’Hélène devenue femme d’un "traitre", qui refuse de baisser les bras.

De nos Frères Blessés de Joseph Andras a aussi fait la matière d’un spectacle créé en février 2018 dans une mise en scène de Fabrice Henry qui estime qu’"interroger le roman de Joseph Andras, et cette histoire occultée, c’est proposer d’explorer collectivement notre mémoire de la guerre d’Algérie, dont les conséquences ont façonné la France actuelle. Le metteur en scène prend soin d’ajouter : "S’arrêter pour réfléchir à notre histoire, c’est une alternative à un monde qui ne cesse de se courir après sans trop savoir où il va ni d’où il vient."

Le roman, De nos frères blessés de Joseph Andras (Actes-Sud/Barzakh, mai 2016), revient sur l’arrestation, la détention, le procès et l’exécution de l’ouvrier communiste et militant anticolonialiste algérien Fernand Iveton, au cœur de la guerre d’indépendance des Algériens. L’auteur questionne les angles morts du récit national [français] et signe un fulgurant exercice d’admiration, peut-on lire dans la présentation de l’éditeur. Récompensé du Goncourt du premier roman, Joseph Andras a décliné le prix et sa dotation de 5 000 euros, en prenant soin d’expliquer dans une lettre aux jurés Goncourt, que "l’on ne cherche pas à déceler la moindre arrogance ni forfanterie (...) : seulement le désir profond de s’en tenir au texte, aux mots, aux idéaux portés, à la parole occultée d’un travailleur et militant de l’égalité sociale et politique".



- 21 février 2021, rencontre autour du roman De nos frères blessés de Joseph Andras, en compagnie de Salah Badis, traducteur de l’ouvrage du français vers l’arabe, modération : Sofiane Hadjadj, éditeur (Barzakh), Alger / Institut français, sur réservation


- De nos frères blessés de Joseph Andras
(Arles/Alger, Actes-Sud/Barzakh, 2016)

- عن إخواننا الجرحى
Traduction vers l’arabe par Salah Badis
(Alger, Barzakh, 2018)


Cinéma

De nos frères blessés
Un film de Hélier Cisterne
(95 min., Fr/Bel/Alg, 2019)
D’après le roman de Joseph Andras
Avec Vincent Lacoste, Vicky Krieps
Scénario de Katell Quillévéré et Hélier Cisterne
Sortie : Prochainement


Théâtre

De nos frères blessés


Texte de Joseph Andras
Mise en scène : Fabrice Henry
Avec François Copin, Clémentine Haro, Vincent Pouderoux, Thomas Resendes
Musique : Pauline Rambeau de Baralon
Production : Collectif Satori


- 17 février 2020, 10e Festival international du théâtre de Béjaïa
- 27 novembre - 1er décembre 2019, Paris / Théâtre de l’opprimé, 78-80, rue du Charolais, Paris 12e
- 16 mars 2019, Annaba / Institut français
- 14 mars 2019, Alger / Institut français
- 12 mars 2019, Oran / Institut français
- 10 mars 2019, Tlemcen / Institut français
- 2 novembre 2018, Paris / Centre culturel algérien

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.