Algeriades > 2003 > Jean Launois

  Jean Launois à Alger

À sa démobilisation, après trois années sur le front d’Italie, Jean Launois (1898-1942) va séjourner deux ans à Alger, à la faveur d’une bourse Abd el-Tif en 1920. Le peintre retournera régulièrement en Algérie où il fait la connaissance d’Albert Marquet avec lequel il se rend à Laghouat, Ghardaïa, Bougie ou Tunis.
Durant la dizaine d’années passée là, Jean Launois s’est lié d’amitié avec la plupart des peintres et poètes de ce qu’on a appelé "l’école d’Alger". Celle-ci comptait entre autres Etienne Bouchaud, Jean-Désiré Bascoulès, Léon Cauvy ou Marcel Bouviolle, pensionnaires comme lui de la Villa Abd el-Tif.

Dans la revue Algéria en 1937, le poète Gabriel Audisio, dont le Voyage à travers la Casbah a été illustré par Jean Launois, décrivait les expositions de ce dernier dans ces termes : "Un vernissage de Launois et c’est une descente barbaresque ! L’oasis, les Abd el-Tif, l’Ofalac, tout le monde sur le pont : Druet n’est plus une galerie, c’est une coursive. Au milieu de l’équipage Launois, l’œil clair et le talent vif, a l’air d’un rhaïs".

Un an avant sa mort à Alger, ce peintre de la Casbah et du port déclarait "l’Afrique où je vis, est si étonnante pour un oeil qui sait observer. Tout y est neuf, comme dans la peinture de Lautrec, neuf, charmant et vif. La plupart des peintres, à rebours des photographes, ne savent plus observer : ils sont trop préoccupés du détail pour étreindre l’ensemble ou le surprenant. L’œil mange la tête, disait Ingres. Mais il ne faut pas que la tête mange l’oeil. Voir neuf chaque fois, sans idée préconçue, sans souvenirs ; séparer la sensibilité de l’intelligence pendant cette brève lutte qu’elles se livrent au cours d’une première vision".

Le Musée des Beaux-Arts d’Alger lui a consacré une rétrospective en 1947. En 1977, c’était au tour du Musée d’Art moderne de la Ville de Paris de lui réitérer l’hommage.
En collaboration avec le musée des Beaux Arts d’Alger, le musée des Beaux Arts de Bordeaux présentait un ensemble de vingt gouaches, aquarelles et peintures à l’huile de l’artiste. (photo, "La Famille juive", gouache de Jean Launois)



- 13 juin - 31 août 2003, "Jean Launois à Alger", Bordeaux / Galerie des Beaux Arts, Place du Colonel Raynal 33 000 Bordeaux, Tel. : 33 (0)5 56 96 51 60
- 13 juin - 31 août 2003, L’école d’Alger. Œuvres du Musée national des Beaux-Arts d’Alger, Bordeaux / Galerie des Beaux Arts

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.