Algeriades > 2016 > Ismaël Aït Djafer

  La Complainte des mendiants arabes de la casbah d’Ismaël Aït Djafer

Enfant de la casbah d’Alger, Ismaël Aït Djafer (1929-1995), qui dessinait aussi à ses heures, est connu pour être l’auteur d’un long poème dramatique écrit d’une traite à la fin des années 40. Sa complainte trouve son origine dans un fait divers survenu le 20 octobre 1949. Ce jour-là, la petite Yasmina est poussée par son père sous les roues d’un camion parce qu’il ne pouvait plus rien pour elle. Traduit devant les assises, Ahmed Khoumi est déclaré fou et interné.

Aït Djafer a dédié son poème à "ceux qui n’ont jamais eu faim". "Il fallait être Aït Djafer pour en faire un poème, soulignait son ami Kateb Yacine dans sa préface de 1987. Et quel poème ! Un long cri de douleur, d’une telle violence qu’on y retrouve après coup l’imminence de l’orage, l’annonce de novembre."
Publié une première fois en 1951 par l’organisation de jeunesse de l’UDMA, le poème sera repris par Les Temps modernes, la revue dirigée par Jean-Paul Sartre, puis par Pierre-Jean Oswald en 1960. Demeuré longtemps introuvable, le texte a été exhumé en 1987 par les éditions Bouchène, dont ce fut le tout premier volume.

Après une réédition en même temps que Le Cri, un poème composé entre 1964 et 1990, aux éditions Novetlé-Massalia (1999), voilà La Complainte... d’Aït Djafer traduite en anglais et publiée aux États-Unis dans une édition bilingue.
Le texte a en outre connu plusieurs exécutions publiques depuis 1987. La dernière en date, sous le titre de Les Fruits de l’amour, est une adaptation d’Aziz Boukerouni, dans une mise en scène d’Abdelatif Bouneb. Le spectacle a été donné à Bruxelles, lors de l’édition 2003 du Festival international de théâtre africain, par le collectif algérois Thé-Âtre. (Portrait d’Aït Djafer par M’hamed Issiakhem)



- 18 mars 2016, Complainte des mendiants (Ismaël Aït Djafer) suivi de Tout doit disparaître (Afra Waldhör), Uckange / Pressoir / Festival Scènes au bar, 22, rue Jeanne d’Arc


- La Complainte des mendiants arabes de la casbah d’Ismaël Aït Djafer (Création 2015)
par le collectif les Trois Mulets
Jeu : Ali Esmili
Mise en scène : Vincent Farasse
Collaboration artistique : Claire Cahen


- 9 agosto 2014, ciclo ’Non solo spiaggia 9’, Ventimiglia / Grimaldi Superiore
- 3 settembre 2013, Trieste / Museo dell’ Ex Lavatoio
- 13 giugno 2013, Trieste / Casa del Popolo "Antonio Gramsci"
- 16 febbraio 2013, Trieste / D-Sotto
- 4 gennaio 2013, Salerno / Auditorium di "Salerno Energia"

Compianto dei mendicanti arabi della casba e della piccola Yasmina uccisa dal padre
Reading dal poema di Ismaël Aït Djafer
Gianluca Paciucci voce recitante
Adriana Giacchetti voce recitante percussioni canto


- 24 mars 2012, Rennes/Le Papier Timbré, 39, rue de Dinan, 35000 Rennes
- 3 mars 2012, "1962-2012 - cinquantenaire de l’indépendance de l’Algérie", Auditorium de Douarnenez, Entrée libre

La Complainte des mendiants arabes de la casbah et de la petite Yasmina tuée par son père
d’Ismaël Aït Djafer
Présentation et lecture par Gérard Prémel


- 5 décembre 2009, Strasbourg / Salle de la Bourse, 6e Festival Strasbourg Méditerranée, Entrée libre

La Complainte des mendiants arabes de la casbah et de la petite Yasmina tuée par son père
d’Ismaël Aït Djafer
Avec Martin Adamiec (Voix), Pierre Zeidler (Saxophone)


- Compianto dei mendicanti arabi della casba e della piccola Yasmina uccisa dal padre
Curatori : Gianluca Paciucci
Traduzione : Gianluca Paciucci e Dominique Gianviti
(Multimedia edizioni, 2013)

- Wail of the Arab Beggars of the Casbah
Trans. by Jack Hirschman
- (Evanston [IL], Northwestern University Press - Curbstone Books, 2004)

- La Complainte des mendiants arabes de la casbah et de la petite Yasmina tuée par son père
d’Ismaël Aït Djafer
- (Saint-Denis, Bouchène, 2003)
- (Alger, Anep, 2002)
- La Complainte... suivi de Le Cri
(Rééd., Novetlé-Massalia, 1999)
- (in Passerelles, Thionville, n° 10, 1996)
- (Rééd., Alger, Bouchène, 1987)
Préface de Kateb Yacine
- (Rééd., Paris, P.-J. Oswald, 1960)
- (in Les Temps Modernes, Paris, n° 98, jan. 1954)
Présentation de Francis Jeanson
- (Alger, Éditions des Jeunesses de l’UDMA, 1951)



La Complainte des mendiants arabes de la casbah et de la petite Yasmina tuée par son père d’Ismaël Aït Djafer

Extrait



"Foule
Particulier
Auditoire
Spectateurs
Badauds
Lecteurs

Je lève
Mon verre plein de sang
à
La santé
de ceux qui sont en bonne santé

Je le lève
Et je le casse
Rageusement sur le comptoir
De ma colère
Et
J’en triture les tessons
Rageusement...
Entre mes doigts pleins de
Sang...

La complainte,
Voilà
Il faut aussi
Que j’aie toute ma tête à moi
Tout seul
Et pour toute la
Nuit...
Viens, Charlemagne
Je vais te dire un poème

Comme j’en disais hier encore
Au Quartier...

Je disais...
Mais il faut que je réfléchisse
Que je sois froid
Comme un cadavre
Celui de la petite Yasmina."

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.