Algeriades > 2004 > Hélène Darche

  Edith, la fille au père Gassion

"New York, 23 octobre 1949. La scène du cabaret "Le Versailles", une heure avant la représentation. Edith Piaf vient d’apprendre la mort de [son compagnon dans la vie, le célèbre boxeur,] Marcel Cerdan. Derrière le rideau de scène, le brouhaha du public qui s’installe, qui l’attend. Son habilleuse tente de la convaincre de regagner sa loge pour s’y préparer.
En se frayant "un chemin à travers les légendes, les rumeurs, les témoignages" le spectacle fait revivre le destin singulier d’une "femme minuscule et colossale, d’une môme de Paris à l’enfance chahutée, d’une diva dont le charisme a fait chavirer le monde.
Pour cette Edith à la scène, Helène Darche a sollicité Linda Chaïb. On se souvient de cette comédienne aux talents multiples donnant vie à Berhoum, le héros d’Abdelkader Alloula. C’était en 1996 dans, Algérie en éclats. Le spectacle, resté visible jusqu’en 1998, avait été produit par la compagnie L’Amour Fou dans une mise en scène d’Hélène Darche.
Linda Chaïb s’est également fait remarquer au cinéma avec Le Petit chat est mort de Fejria Deliba (1991) et plus récemment dans Amina de Thierry Jozé (1998). (photo D. R.)




- 2 décembre 2004, La Châtre/Théâtre Maurice-Sand,
Place de l’Hôtel de Ville, 36400 La Châtre, Tel. : 33 (0)2.54.48.20.10

- 12 septembre - 15 novembre 2003, Théâtre du Renard, 12, rue du Renard, Paris 4è, Tel. : 01 42 78 15 39



Edith, la fille au père Gassion
par la compagnie L’Amour Fou
Mise en scène : Hélène Darche
Avec Linda Chaïb (Edith), Perrine Sonnet (L’habilleuse)

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.