Algeriades > 2003 > FIPA

  16e Festival international de programmes audiovisuels

Créé en 1987, avec Pierre-Henri Deleau pour délégué général qui initia la "Quinzaine des réalisateurs" à Cannes, le Festival international des programmes audiovisuels (Fipa) ambitionne de donner "à voir le meilleur de la télévision dans l’exigence de diversité, de qualité et de responsabilité caractéristique d’une télévision citoyenne que promeut le festival depuis sa création. Pour les organisateurs "la richesse toute particulière des sujets et des thèmes abordés dans les différentes sections compétitives confère une fois encore au Fipa un rôle prépondérant dans la découverte des nouvelles tendances de la création".
Présidée par Marie-France Pisier, l’édition 2003 présentait 165 programmes de 39 pays, dont 117 en compétition répartis en six sections (fictions, séries et feuilletons, documentaires de création, grands reportages et faits de société, musique et spectacles et des courts).
Sélectionnés hors compétition et à l’exception d’Algérie(s), de Thierry Leclère, Malek Bensmaïl et Patrice Barrat (2x60 min., Fr, 2002), qui s’interroge sur le pays contemporain, quatre autres films s’attachent à la décennie de la guerre d’Algérie comme Femme courage de Samy-Amine Rachedi (58 min., Alg/Egy/Fr, 2002), qui revient sur le parcours de Louisette Ighilahriz, René Vautier, cinéaste franc-tireur d’Arnaud Soulier et Sabrina Malek (60 min., Fr, 2002), Pacification en Algérie d’André Gazut (2 x 60 min., Fr/Sui, 2002) à qui l’on doit Général de Bollardière, sans compter L’Ennemi intime de Patrick Rotman (2x52’ + 100 min., Fr, 2002).




- 21 - 26 janvier 2003, Festival international de programmes audiovisuels, Biarritz

Lire aussi
17e Festival international de programmes audiovisuels


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.