Algeriades > 2005 > Festival du monde arabe de Montréal

  6è Festival du monde arabe de Montréal

Le volet Cinéma du 6è Festival du monde arabe de Montréal proposait quelque vingt films qui éclairent chacun à sa façon la relation de nos sociétés aux femmes. On pouvait y voir Les Yeux Secs de Narjiss Nejjar (Mar, 2003), Mooladé d’Ousmane Sembène (Sen, 2004), Attente de Rashid Masharawi (Pal, 2005), Écrivains des frontières de Samir Abdallah et José Reynès (Doc., 2003) ou encore À la gauche du père (Bra, 2001) de Luiz Fernando Carvalho, en présence du réalisateur.
En plus d’une séance exceptionnelle (8 novembre) consacrée à la projection de La Bataille d’Alger de Gillo Pontecorvo (1965), en présence de Zohra Drif et de Yacef Saadi, le programme comprenait Premier pas de Mohamed Bouamari (1979), Sahara Blues de Rabah Bouberras (1990), Femmes d’Alger de Kamal Dehane (Doc., 1992), La Nouba des femmes du mont Chenoua d’Assia Djebbar (1977), Vent de sable de Mohamed Lakhdar-Hamina (1982).
On pouvait également y découvrir L’Été de Dehbia de Chloé Hunzinger (Doc., 2002) dans lequel Dehbia, 41 ans, d’un père Kabyle élevé par les Pères Blancs, veut faire entendre sa voix en revendiquant sa double culture, française et maghrébine, et sa double religion musulmane et catholique. Avec Saharian Odyssey (Odyssée saharienne, Doc., 2004), l’anthropologue et réalisateur Jeremy Keenan est, pour sa part, allé dans le Tassili algérien à la découverte notamment de son riche patrimoine de gravures rupestres.



- 29 octobre - 11 novembre 2005, 6è Festival du monde arabe de Montréal

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.