Algeriades > 2006 > Festival du film francophone de Namur

  21e Festival du film francophone de Namur

Dédié à la promotion du cinéma des quelque cinquante pays de l’espace francophone, le Festival de Namur fêtait l’an dernier son quart de siècle d’existence. L’édition 2006 présentait 150 films, longs métrages, courts ou documentaires répartis dans la compétition et les autres sections. Après la seconde Palme d’or des Frères Dardenne pour L’Enfant à Cannes en 2005 et la sélection cette année, en compétition, de La Raison du plus faible de Lucas Belvaux disparu récemment, les promoteurs sont venus rappeler que quelque 20 longs métrages ont été produits ou coproduits en Communauté française de Belgique en 2005, dont on verra une sélection sans compter - une première - un Focus sur le cinéma flamand.

Outre Indigènes de Rachid Bouchareb en ouverture, Cœurs le dernier Alain Resnais pour la clôture, des avant-premières avec en particulier Azur et Asmar de Michel Ocelot (Fr / Bel,2006), montré à Cannes cette année, Namur 2006 a réservé son traditionnel "Coup de cœur" à Emmanuelle Béart.
Parmi les films retenus cette année, figuraient notamment What a wonderful world, le second long-métrage en compétition du Marocain Faouzi Bensaidi récemment sélectionné à Venise, Ça brûle de Claire Simon présenté à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes (Longs métrages en Panorama), des documentaires en compétition comme Ces filles-là (El-Banate Dol) de Tahani Rached (Egy, 2006), sélectionné à Cannes, La Couleur du sacrifice de Mourad Boucif (Bel/Mar, 2006) ou encore, hors compétition, Ça sera beau (from Beyrouth with love) de Waël Noureddine (31 min., Fr, 2005) montré à la dernière Biennale du Cinéma arabe à Paris.

Pour sa 21ème édition enfin, le FIFF de Namur proposait un coup de projecteur sur le cinéma algérien en donnant à voir deux longs-métrages de fiction, Indigènes->1597] de Rachid Bouchareb et Bled Number One de Rabah Ameur-Zaïmèche, un court-métrage, La Pelote de laine de Fatma-Zohra Zamoum (11 min., Fr, 2005), et deux documentaires, La Traversée d’Elizabeth Leuvrey et L’Algérie, son cinéma et moi de Larbi Benchiha (52 min., Fr, 2006).



- 29 septembre - 6 octobre 2006, 21e Festival international du film francophone de Namur - Regard sur l’Algérie

Lire aussi
20e Festival du film francophone de Namur


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.