Algeriades > 2006 > Festival culturel européen en Algérie

  7e Festival culturel européen en Algérie

Comme son nom l’indique, ce festival, placé sous le haut patronage du président Abdelaziz Bouteflika, entend promouvoir la culture des pays de l’Union européenne en Algérie. Pour cette 7e édition qui s’est élargie aux villes d’Oran, Annaba, Tizi Ouzou et Béjaïa, le programme apprêté par les services culturels des Etats membres de l’Union européenne comprenait une vingtaine de manifestations avec une large part réservée à la musique et au jazz, mais aussi du théâtre et des expositions.

Au volet musique, la soirée inaugurale sur la scène du Théâtre National a accueilli une nouvelle édition du "concert euro-méditerranéen pour le dialogue entre les cultures". Outre l’Orchestre symphonique algérien dirigé à cette occasion par Nayer Nagui, le directeur de l’Orchestre de l’Opéra du Caire, le spectacle d’ouverture a réuni une pléiade d’artistes du pourtour méditerranéen comme l’Italien Eugenio Bennato, fondateur du Taranta Power, l’Egyptien Fathi Salama ou l’Algérienne Hasna El Becharia. Après une première au Caire en décembre 2004, à l’initiative de la Fondazione Laboratorio Mediterraneo et de l’agence de presse Ansamed, pour le dixième anniversaire du partenariat euro-méditerranéen, le concert a notamment été donné à Rome, Luxembourg et Barcelone.

L’un des clous de la 7è édition tenait à la venue en tournée de Rachid Taha qui a fait la clôture du festival le 31 mai à Alger, à Riadh el-Feth.
On pouvait écouter beaucoup de jazz avec le trompettiste français Eric Le Lann et le guitariste brésilien Nelson Veras qui n’en étaient pas à leur premier séjour en Algérie, le quartet du batteur italien Roberto Gatto, Foofango, une troupe belge d’origine Burkinabé, Lychee Lassi, une formation de jazz - hip hop berlinoise, le Benkó Dixieland Band venu de Hongrie ou encore le "Rêve de Pologne" Lautari.
On pouvait également y applaudir la compositeure et interprète virtuose à la harpe jazz Monika Stadler (Autriche), le Concilium musicum Wien (Autriche), le Matangui Kwartet en compagnie du pianiste Christiaan Kuyvenhoven (Pays-Bas) et des ensembles qui perpétuent des traditions et des répertoires populaires comme Segue-me à Capela (Portugal), Habichuela, une troupe de flamenco (Espagne) et Transilvania, un ensemble folklorique (Roumanie).

Une exposition autrichienne "Sur les traces de Mozart à Vienne" a été présentée en marge de la célébration du 250è anniversaire de sa naissance, ainsi qu’une exposition de photographies de Fernando Herráez (Espagne).
Il y avait enfin du Théâtre avec Le Tigre de Tracy (Tchéquie), une pièce de l’Américain William Saroyan traduite et interprétée simultanément dans le langage des signes -une première en Algérie-, et Clowns sans frontières (Suède) qui a du ravir les enfants.



- 9 - 31 mai 2006, 7e Festival culturel européen en Algérie



Le Site de la Délégation de la Commission européenne en Algérie

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.