Algeriades > 2015 > Didier Daeninckx - Mako | ديديي دينانكس ـ ماكو

  Octobre noir de Didier Daeninckx et Mako

Parmi différentes initiatives commémorant, cette année, la mémoire des victimes du 17 octobre 1961 à Paris, un rassemblement a eu lieu place à la gare Saint-Denis en région parisienne. On y a procédé à l’inauguration d’un parc à la mémoire de Fatima Bedar, lycéenne retrouvée morte en 1961 dans le canal de Saint-Denis. Publié en 2011, "Octobre noir" de Didier Daeninckx et Mako revient à sa façon sur l’histoire méconnue de la jeune Fatima Bedar.

Sous le petit nom de Vincent, Mohand est un jeune chanteur de rock avec son groupe les Gold Star. Au soir du 17 octobre 1961, il doit participer à un tremplin rock au fameux Golf Drouot dans l’espoir de décrocher un passage sur la scène réputée de l’Olympia. Le même jour, tous les Algériens de Paris et de sa région sont invités par la Fédération de France du FLN à manifester contre le couvre-feu auquel les soumet la préfecture de police. Pressé par son père et ses proches, Mohand se rend à la manifestation avant de s’éclipser pour ne pas compromettre les chances de son groupe. Mais à l’issue du concert, sur les grands boulevards, il assiste au déchainement de violence aveugle de la police parisienne sur un cortège de manifestants pacifiques habillés comme pour un dimanche.
De retour chez lui à Saint-Denis, il retrouve les siens blessés et désemparés. Sans compter que sa jeune sœur de quinze ans, à qui on avait interdit d’aller manifester, n’est toujours pas rentrée.

Émouvant et salutaire contre l’occultation et l’oubli de ces journées d’octobre 1961, au croisement de la petite et de la grande histoire, dans le décor d’un Paris nocturne, sombre et pluvieux, Octobre Noir a été scénarisée par Didier Daeninckx et illustrée par Mako (Lionel Makowski). Outre une préface de Benjamin Stora et une postface de Didier Daeninckx, la bande dessinée se clôt sur la liste des "morts et disparus à Paris et dans la région parisienne" en septembre et octobre 1961. Une liste établie et mise à jour par Jean-Luc Einaudi.

Octobre Noir est habitée par les souvenirs de Didier Daeninckx qui a grandi à Aubervilliers et à notamment assisté à la marche silencieuse du 12 février 1962, à Paris, en hommage aux victimes de la manifestation organisée deux jours plus tôt pour la fin de la guerre d’Algérie. Vingt ans plus tard, l’écrivain désirait revenir sur les "émotions vives" de cette période. C’est en consultant la presse de l’époque, pour les besoins de ce qui deviendra Meurtres pour mémoire, qu’il découvre la manifestation algérienne du 17 octobre 1961, longtemps éclipsée par celles de février 1962. Et qu’il tombe sur l’histoire de la jeune Fatima Bédar. En 1986, il publie un article qui la mentionne parmi les victimes d’octobre 1961, alors que sa famille pensait toujours que la jeune fille avait volontairement mis fin à ses jours, comme c’était porté sur le procès-verbal établi par la police. Octobre Noir est aussi l’histoire de cette jeune fille qui voulait à tout prix aller à la manifestation d’octobre 61 malgré le refus de ses parents.

Meurtres pour mémoire, le roman publié en 1984, est également paru en BD illustrée par Jeanne Puchol (1991). Cette dernière version vient d’être rééditée chez Futuropolis-Gallimard. Pour mémoire, le roman a été porté à l’écran par Laurent Heynemann.
Avec des dessins de Tignous, Didier Daeninckx a aussi publié Corvée de bois en 2002.


- 17 janvier 2012, Rencontre - Lecture de textes par Djalila Dechache et M’hamed Kaki, en présence de Didier Daeninckx et Gilles Manceron, Paris / Librairie Henri I, 15, boulevard Henri IV, Paris 4e, Renseignements : 01 49 15 05 46
- 27 octobre 2011, Rencontre : "Octobre 61 pour mémoire", modérateur Abderrahim Hafidi (politologue), en compagnie de Benjamin Stora (historien), Didier Daeninckx (écrivain), Mako (dessinateur de BD), Mehdi Lallaoui (réalisateur), Samia Messaoudi (militante associative), M’hamed Kaki (militant associatif), Aissa Derrouaz (Editions Ad Libris), Jean Daniel (écrivain et journaliste), Pierre Joxe (ancien ministre, ancien membre du Conseil constitutionnel), Rencontre suivie de la projection du film Le Silence du fleuve d’Agnès Denis et Mehdi Lallaoui (1991), Paris / Institut du Monde Arabe / Salle du Haut Conseil



Octobre noir de Didier Daeninckx et Mako
Préface de Benjamin Stora
(Anthy sur Léman, Ad Libris, 2011)

Meurtres pour mémoire de Didier Daeninckx, illustrations de Jeanne Puchol (Futuropolis, 1991) (Rééd., Futuropolis-Gallimard, 2011)

- Meurtres pour mémoire de Didier Daeninckx, (Gallimard, 1984 et rééd.)

Lire aussi
La Main rouge de Didier Daeninckx et Mako


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.