Algeriades > 2017 > Cheb Mami | الشاب مامي

  Cheb Mami

Le 10 juillet 2015, le tribunal de grande instance de Paris a condamné Cheb Mami et la société d’édition EMI à payer 200.000 euros à Rabah Zerradine, alias Cheb Rabah, considéré comme étant "le seul auteur" des quatre chansons ("Le raï c’est chic", "Madanite", "Ma vie deux fois", "Gualbi gualbi") et le coauteur des paroles de "Désert rose", titre chanté en duo avec Sting. Cheb Mami et la société EMI ont été en outre condamnés à payer solidairement à Cheb Rabah, la somme de 100.000 euros au titre du préjudice moral.

Nommé en novembre 2003 Chevalier dans l’ordre national du Mérite en qualité d’auteur, compositeur et interprète, Cheb Mami s’est vu priver de sa décoration par un arrêté (nov. 2011). En cas de condamnation "pour crime ou à une peine d’emprisonnement sans sursis au moins égale à un an" par une "juridiction française", la "distinction de l’ONM est retirée", prévoit le règlement qui régit l’ONM. 

A l’issue de sa libération conditionnelle, accordée le 16 mars 2011 par le tribunal d’application des peines de Melun, Cheb Mami est sorti de prison le 23 mars. Il a retrouvé la scène le 17 juin à El Jadida (Maroc), à la soirée d’ouverture du Festival de Timgad (4/07) et au Théâtre de Sidi Fredj près d’Alger (5/07). Il était également attendu pour la clôture du Festival de raï de Sidi Bel Abbès (7 juillet) et à celui d’Oujda (Maroc, 21-23 juillet).

Condamné à cinq ans d’emprisonnement en juillet 2009, Cheb Mami a introduit une première demande de libération conditionnelle auprès du tribunal de Melun, ville où il est incarcéré. Sa "demande de libération conditionnelle parentale" concernant son fils de deux ans, né durant la cavale de l’artiste en Algérie, a été rejetée par le juge d’application des peines au motif que l’enfant en question ne vit pas en France mais en Algérie.
Le chanteur, qui a passé vingt mois en détention, a cependant bénéficié d’une permission de sortie exceptionnelle fin décembre.

Le 2 juillet, devant le tribunal correctionnel de Bobigny, sept ans de prison ont été requis contre le chanteur qui a reconnu, pour la première fois, avoir été au courant que son entourage organisait l’avortement forcé de son ex-compagne. Le 3 juillet, Cheb Mami a finalement été condamné à cinq ans d’emprisonnement. Il a décidé de ne pas faire appel et a donc choisi de purger sa peine en espérant recouvrer la liberté dans un peu plus de deux ans grâce au jeu des remises de peines.

Renvoyé devant ce tribunal, notamment pour "violences" et "menaces", dans l’affaire de la tentative d’avortement forcé de son ancienne compagne et de retour en France pour son procès, Cheb Mami avait été placé en détention provisoire le 29 juin 2009, après son arrestation à sa descente d’avion en provenance d’Algérie. Outre le chanteur, l’ordonnance de renvoi concernait trois autres personnes mises en examen, dont son manager Michel Lecorre alias Michel Lévy pour sa "complicité présumée dans l’enlèvement, les violences et l’administration de substance nuisible".

Mis en examen en 2006 pour "enlèvement et séquestration, violences commises en réunion et menace" à l’encontre de son ex-compagne Isabelle S., Cheb Mami encourrait jusqu’à dix ans d’emprisonnement et 150.000 euros d’amende, selon le réquisitoire du parquet de Bobigny rendu le 13 octobre. Le chanteur, réfugié en Algérie, était sous le coup d’un mandat d’arrêt international. Le ministère public a retenu contre Cheb Mami quatre charges : "violences ayant entraîné une Interruption temporaire de travail (ITT) de plus de huit jours (30 jours) avec trois circonstances aggravantes (réunion, préméditation et faits commis sur personne vulnérable), "complicité d’enlèvement et séquestration", "complicité d’administration de substance nuisible" et "menaces et intimidations pour ne pas porter plainte".
Le parquet de Bobigny a demandé le renvoi dans cette affaire de quatre hommes, dont le chanteur qui nie son implication et son manager Michel Lévy pour sa complicité présumée dans l’enlèvement, les violences et l’administration de substance nuisible.

Dans une interview publiée le 29 juin 2007 par le quotidien Libération, Cheb Mami a déclaré "je serai en France pour mon procès. Je n’ai pas l’intention de fuir mes responsabilités". Le chanteur, qui devait passer le 14 mai devant un juge d’instruction, ne s’est pas présenté à la convocation du tribunal de Bobigny. Un mandat d’arrêt international a ensuite été délivré à son encontre alors qu’il a quitté illégalement la France et se trouve en Algérie où il a accordé deux entretiens au Quotidien d’Oran (4 juin) et à El Watan (10 juin).

Après plus de trois mois de détention à la prison de la Santé à Paris, Cheb Mami avait été libéré le 2 février 2007 contre une caution de 200 000 euros et placé sous contrôle judiciaire. Les concerts qu’il devait donner en octobre et novembre 2006 à Marseille, Stockholm, Oslo, Agadir et Colombes avaient tous été annulés. Selon une dépêche de l’Agence France Presse, en date du 28 octobre, Cheb Mami a été interpellé deux jours auparavant à sa descente d’avion et présenté à un juge d’instruction du tribunal de Bobigny, en vue d’une mise en examen pour "violence volontaire et séquestration" sur une de ses anciennes compagnes. Toujours d’après l’AFP, qui citait une source proche de l’enquête, "les faits [...] concerneraient une ancienne compagne du chanteur qui aurait été obligée d’avorter de leur enfant". Selon la même source, Cheb Mami "a été auditionné dans le cadre d’une plainte pour violence et cette femme aurait 30 jours d’interruption temporaire de travail".

Mis en examen le 28 octobre pour "violence volontaire, séquestration et menace sur victime pour tendre à un retrait de plainte", Cheb Mami a été incarcéré au quartier VIP de la prison de la Santé à Paris. Entre temps, Layali (Les Nuits), son nouvel opus, est sorti le 30 octobre chez EMI/Virgin. Mis en examen des mêmes chefs d’inculpation, son manager Michel Lévy a pour sa part été placé en détention à Fleury-Mérogis.




- En concert : 13 juillet 2017, 38e Festival de Timgad
- 14 - 17 août 2014, Tanger / 10e Festival Twiza
- February 6, 2014, Doha / 3rd Souq Waqif Spring Festival
- 27 mai 2013, Rabat / 12e Festival Mawazine
- 12 juillet 2012, Cheb Akil • Cheb Mami, Oujda / 6e Festival international du raï
- 2 juillet 2012, Sidi Bel-Abbès / 5e Festival de la Chanson raï
- 30 juin 2012, Oran / Théâtre de Verdure Hasni-Chekroun / 50e anniversaire de l’indépendance
- 5 novembre 2011, Cheb Mami • Cheba Zahouania • Cheb Bilal, Zénith de Paris
- 23 juillet 2011, Clôture, 5e Festival international du raï d’Oujda
- 7 juillet 2011, Sidi Bel Abbès / Festival de la Chanson raï / Stade des 3 frères Amarouche
- 5 juillet 2011, Alger / Théâtre de Sid Fredj
- 4 juillet 2011, Festival de Timgad
- 17 juin 2011, El Jadida (Maroc) / Mazagan Beach Resort / 5e Mazagan Night


- July 2nd, 2006, Cheb Mami • Jean Louis Aubert • Les Boukakès, Luxembourg / Rock Um Knuedler
- 16 juillet 2006, Agadir / 3è Festival Timitar
- 12 August 2006, Copenhagen (Denmark) / Festival Images of Middle East
- 13 août 2006, Budapest / Sziget Festival



Cheb Mami
Dernier album : Layali
(Virgin, 30 octobre 2006)

Lire aussi
Cheb Mami et la société EMI condamnés pour plagiat


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.