Algeriades > 2006 > Chad Chenouga

  17 rue Bleue

17 rue Bleue repose sur l’histoire de la mère de Chad Chenouga, dont le réalisateur d’origine algérienne a déjà fait la matière d’un court-métrage intitulé Rue Bleue (Fr, 1998).
Arrivée en France à la fin de la guerre d’Algérie, Adda était la maîtresse de son employeur, dont elle a deux enfants. Lorsque ce dernier meurt brutalement sans laisser d’enfants, Adda découvre qu’il lui a légué par testament une partie de ses biens afin de la mettre à l’abri du besoin. Mais c’est sans compter sur la veuve qui décide de lui intenter un procès. Commence alors une sorte de descente aux enfers qui verra Adda sombrer dans la dépression. "Ce récit autobiographique donne aussi ma vision de ce qu’on appelle communément l’intégration, confiait le réalisateur à la sortie du film. Et celle-ci passe beaucoup par mon expérience des institutions françaises des années soixante et soixante-dix. Ma confrontation à la justice, aux médecins, aux assistantes sociales et aux éducateurs a fait de moi un enfant de la république ; république qui, au décès de ma mère, m’a donné le statut de pupille de la Nation".



- 29 mai 2005, "Carte blanche à Arte France", Institut du monde arabe, Paris
- 2 - 12 août 2001, 54e Festival international du film de Locarno
- 31 octobre - 11 novembre 2001, 7e Rencontres internationales de cinéma de Paris, Forum des Images



- 26 mai 2006 à 20 h 50 sur TPS Cinéstar
- 4 mai 2005 à 22h35 sur Arte
- 1ère diff. TV : 24 novembre 2002 à 3h45 sur Canal Plus



17 rue Bleue
un film de Chad Chenouga
(95 min., Fr, 2001)
Avec Lysiane Meis, Abdel Halis, Aimen Ben Hamed et la participation de Chafia Boudraa
- Sortie en France : 21 novembre 2001

Lire aussi
De toutes mes forces de Chad Chenouga


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.