Algeriades > 2007 > Boualem Sansal | بوعلام صنصال

  Petit éloge de la mémoire

"C’est le plus lointain, celui que j’aime à explorer, qui me donne le plus de frissons. Écoutez-moi raconter mon pays, l’Égypte, la mère du monde. Remplissez bien votre clepsydre, le voyage compte quatre mille et une années et il n’y a pas de halte.
Jadis, en ces temps fort lointains, avant la Malédiction, j’ai vécu en Égypte au temps de Pharaon. J’y suis né et c’est là que je suis mort, bien avancé en âge... "




Petit éloge de la mémoire. Quatre mille et une années de nostalgie (Essai)
(Paris, Gallimard, 2007)
Parution : 4 janvier

Lire aussi
Harraga
L’Enfant fou de l’arbre creux
Poste restante : Alger
Rue Darwin
2084 La Fin du monde de Boualem Sansal
Le Village de l’Allemand


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.