Algeriades > 2006 > Arts de l’Islam | فنون الإسلام

  Arts de l’Islam

Jusqu’au 24 avril 2006 - l’exposition a été prolongée d’une année -, le Musée du Louvre présentait trente chefs-d’œuvre prêtés par le Metropolitan Museum of Art de New York (MET) dont la prestigieuse collection d’Islamic Art, créée en 1963 à l’initiative de donateurs privés, compte aujourd’hui quelques douze mille pièces. Les oeuvres exposées proviennent d’un vaste territoire, qui va de l’Espagne à l’Inde, et portent sur la période du IXè siècle aux derniers grands empires de l’islam. (ci-contre, Coupe, XII - XIIIe siècle, Bronze, Iran, © Metropolitan Museum of Art, Fonds Rogers, don de la Schiff Foundation, 1957)
Les objets prêtés par le MET, dont le "département d’art islamique" a fermé ses salles en décembre 2003 pour être agrandi et rénové, côtoyaient d’autres chefs-d’œuvre du Louvre, lui-même riche d’une collection d’arts des pays d’islam créée dès 1890. On parlait alors d’art musulman. Sur dix mille pièces rassemblées (céramiques, métaux, pierres, verres, boiseries, ivoires, textiles, miniatures..., du VIIè au XIXè siècle), seules 1300 étaient visibles jusque-là.

Le président Chirac a appelé de ses vœux un département du Louvre dédié aux arts de l’Islam. Créé le 1er août 2003, il devrait ouvrir au public en 2009. Devant la complexité des solutions envisagées, le ministère de la Culture avait alors préféré un "redéploiement de la présentation" des collections du Louvre, mais aussi de l’Union centrale des arts décoratifs avec ses trois mille pièces du XVè au XVIIIè siècle.
Nous reviendrons sur le chantier de ce futur 8è département des arts de l’islam qui trouvera place dans la cour Visconti et permettra d’exposer trois à quatre mille pièces sur 3000 m2 au lieu des 1000 m2 dévolus aujourd’hui dans l’entresol de l’aile Richelieu. Il a également été décidé que les salles accueillant actuellement les collections en question seraient dorénavant ouvertes six jours par semaine.

A Londres cette fois, jusqu’au 22 août 2004, l’exposition "Heaven on earth. Arts from Islamic Lands" portait sur onze siècles (VIIIè - XIXè) avec une soixantaine d’oeuvres, dont des copies du Coran, peintures, textiles, métaux, bijoux et céramiques, du Musée de l’Ermitage de Saint-Petersbourg et de la collection privée de Nasser David Khalili. "Le Paradis sur terre. Arts des terres d’islam" a été présentée comme "l’exposition la plus significative sur ce thème depuis le "Festival of Islam" de 1976 à la Hayward Gallery".

A Londres toujours, des ventes consacrées à "l’art islamique" ont lieu chaque année en avril et comprennent des objets précieux, des manuscrits, des tapis et des céramiques. Chez Christie’s, l’édition 2004 a établi un record en atteignant 20,6 millions d’euros.



- 30 avril 2005 - 24 avril 2006, Arts de l’Islam, Exposition prolongée, Musée du Louvre,
Aile Richelieu
- 30 avril 2004 - 25 avril 2005, Musée du Louvre, Département des Arts de l’Islam, Aile Richelieu, entresol, salles 1 à 13, salles A et B
- 25 mars - 22 août 2004, Heaven on Earth. Arts from Islamic Lands *, Hermitage Rooms, Somerset House, London



* Catalogue : Heaven on earth. Art from Islamic lands. Works from the State Hermitage Museum and the Khalili Collection
par M.B. Piotrovsky (ed.), J.M. Rogers (ed.), A.A. Ivanov
(Munich, Berlin, London, New York, Prestel, 2004)



Metropolitan Museum of Art (New York)


Metropolitan Museum of Art > Department of Islamic Art

Lire aussi
De Cordoue à Samarcande. Chefs-d’œuvre du Musée de Doha


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.