Algeriades > 2005 > André Hugon

  Sarati le terrible d’André Hugon

Riche propriétaire à Alger, tyrannique et humiliant avec les dockers du port, César Sarati tombe amoureux de.. sa nièce. Mais celle-ci lui en préfère un autre. Adapté du roman de Jean Vignaud, Sarati le terrible a déjà été porté à l’écran en 1923 par Louis Mercanton et René Hervil, dans une version réputée nettement plus raciste.
Natif d’Algérie, André Hugon (1886-1960) a réalisé quelque 65 films entre 1915 et 1952. Plusieurs seront tournés en Afrique du Nord comme Le Marchand de sable (1931), La Croix du sud (1932) ou encore Yasmina (1926) qui a pour cadre Tunis.
Outre André Bayard, le générique de Sarati le terrible fait apparaître le nom de Tahar Hannache, l’un des rares opérateurs algériens de son époque.



- Diff. : 6 mars 2005 à 20h45, 9/03 à 14h, 10/03 à 18h15, 12/03 à 12h15, 14/03 à 22h35, 18/03 à 17h, 20/03 à 15h15 sur CineCinema Classic



Sarati le terrible
Un film d’André Hugon
(102 min., Fr, 1937)
Avec Harry Baur, Jacqueline Laurent, Rika Radife, Georges Rigaud


- DVD (Warner Home Vidéo/Editions du Montparnasse)

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.