Algeriades > 2014 > Alain Tasma

  Nuit noire 17 octobre 1961 d’Alain Tasma

"Automne 1961. La guerre d’Algérie a gagné la France. Un climat de terreur règne sur Paris, et les affrontements entre FLN et forces de l’ordre font de nombreuses victimes. La préfecture de police décide d’instaurer un couvre-feu pour les Français musulmans d’origine algérienne. Le FLN organise, le mardi 17 octobre, une grande manifestation de protestation. Mais cette soirée donne lieu à une sanglante répression. Sont plongés dans la tourmente de cette nuit d’horreur, Sabine, une journaliste, son amie Nathalie, « porteuse de valises », un policier, Martin, et son confrère syndicaliste, Albert, ainsi que des représentants du monde algérien : Maurice, chef du FLN, Ali Said, militant, et Abde, ouvrier."

Partition à plusieurs voix, Nuit Noire croise le destin de huit personnages durant les semaines qui précèdent le 17 octobre 1961 à Paris. Ce jour-là, à l’appel du FLN, une manifestation est organisée contre le couvre-feu auquel étaient soumis les Algériens dans la capitale française. Tourné à Paris et dans sa région, avec un budget de 4,2 millions d’euros, le film revient sur la répression de cette manifestation qui fit entre 50 et 200 morts, selon les sources. Celle-ci a été reconstituée sur le pont de l’île Saint-Denis avec l’aide de 300 figurants. Dans le scénario de Patrick Rotman, François-Olivier Rousseau et Alain Tasma, "les faits sont historiques, mais les personnages sont inventés, souvent fabriqués à partir de plusieurs personnes réelles". Maurice Papon, le préfet de Paris de l’époque interprété par Thierry Fortineau, est le seul personnage réel.

Côté casting, la production a fait appel à Clotilde Courau (une journaliste de la Télévision Suisse Romande), Florence Thomassin (une "porteuse de valises" du FLN) ; une distribution complétée par Aurélien Recoing (Pierre Somveille, adjoint du préfet Papon), Atmen Kélif et Ouassini Embarek en ouvriers algériens, Jalil Naciri et Abdelhafid Metalsi en chef et militant du FLN, Vahina Giocante en institutrice malmenée dans un commissariat et enfin Serge Riaboukine en policier syndicaliste opposé à la violence de ses collègues.

Historien et documentariste, auteur d’une quinzaine de livres, dont Les Porteurs de valises co-écrit avec Hervé Hamon, Patrick Rotman a crée et animé, de 1993 à 1997, le magazine "Les Brûlures de l’histoire" sur France 3. Sur la guerre d’Algérie, il est notamment l’auteur de La Guerre sans nom (avec Bertrand Tavernier, 1992) et, plus récemment, de L’Ennemi intime (2002). Interrogé sur le recours à la fiction pour évoquer cette page d’histoire oubliée, Patrick Rotman dit être "partisan depuis longtemps de raconter l’Histoire en utilisant les instruments de la fiction. C’est très pratique d’inventer des personnages, toujours vraisemblables, et de les faire évoluer dans un cadre historique très précis. Cela permet d’explorer des lieux et des états d’âme que l’on ne peut pas atteindre dans le documentaire, toujours tributaire des images d’archives."

"Sortir de l’oubli un événement historique contemporain en tentant de présenter toutes les facettes de la réalité", c’est le pari de cette nouvelle "fiction-événement" de Canal Plus. La chaîne cryptée a auparavant produit 93, rue Lauriston, une autre fiction sur la période d’occupation nazie et la gestapo française basée sur des faits et des personnages réels.
Nuit noire qui devait être visible en seconde diffusion sur France 3 est sorti en salles.



- 11 octobre 2014, Pont Sainte-Maxence / Le Palace / "Les Yeux ouverts sur les migrations - 9e Festival de films en Picardie"
- 20 octobre 2012, Vénissieux / Médiathèque Lucie-Aubrac, 2-4 avenue Marcel-Houël, 69200 Vénissieux, Tel. : 04 72 21 45 54
- 16 - 25 octobre 2011, "Hommage aux victimes du massacre du 17 octobre 1961", 4e Maghreb des Films à Paris (Institut du Monde Arabe, Forum des Images, Cinémas 3 Luxembourg), Banlieue et Province
- 14 octobre 2009 à 15h et 18h30, "La Guerre d’Algérie dans le cinéma français", Alger / Centre Culturel Français
> Séance de 18h30 présentée par Daho Djerbal, professeur d’histoire à l’université d’Alger - Bouzaréah, chercheur et directeur de la revue Naqd

- 21 setembro - 5 outubro 2006, Festival do Rio - Rio de Janeiro International Film Festival
- 16 - 23 September 2006, Ayam Beirut Al Cinema’iya | 4è Rencontres Cinématographiques de Beyrouth
- 26 July - 13 August 2006, Melbourne International Film Festival
- 20 April - 4 May 2006, San Francisco International Film Festival
- April 19 - 30, 2006, The Washington, DC International Film Festival
- March 17 - 19, 2006, "The Arab Cinema Weekend", British Academy of Film and Television Arts, Princess Anne Theatre, 195 Piccadilly, London
- 4 - 14 mars 2006, 17è Festival Travelling de Rennes
- January 25 - February 5, 2006, 35th International Film Festival Rotterdam

- December 11 - 17, 2005, Dubaï international Film festival
- 6 - 20 October 2005, 41st Chicago International Film Festival


- Rediff. TV : 20 septembre 2011 à 21h sur TV5 Monde
- 17 octobre 2010 à 20h35 sur France 3

- 18 octobre 2005 à 20h55, 19/10 à 20h55, 20/10 à 14h, 4 novembre à 8h35, 7/11 à 16h30, 10/11 à 14h, 18/11 à 04h, sur Canal Plus
- 7 juin 2005 à 20h55 ; 11/06 à 10h10, 14/6 à 15h45, 17/06 à 14h, 20/06 à 8h35, 26/06 à 22h30, 28/06 à 10h35 sur Canal Plus



Nuit noire 17 octobre 1961 (October 17, 1961 | A batalha de Paris)
Un film d’Alain Tasma
(Téléfilm dramatique, 106 min., Fr, 2005)
Scénario de Patrick Rotman, François-Olivier Rousseau, Alain Tasma
Avec Atmen Kelif, Aurélien Recoing, Clotilde Courau, Florence Thomassin, Ouassini Embarek
- Sortie en salles : 19 octobre 2005
- DVD (BAC Video, 2005)

Lire aussi
Harkis d’Alain Tasma


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.