Algeriades > 2007 > Africa Remix

  Africa Remix. Contemporary Art of a Continent

Après Düsseldorf, Londres, Paris, Tokyo et Stockholm, c’est au tour de Johannesburg d’accueillir ce qui est présenté comme la première grande exposition d’art contemporain africain en Europe. Avec le souci de lui donner une visibilité qui lui est souvent refusée jusqu’ici, "Africa Remix" propose un état des lieux d’une création née en Afrique ou en relation avec le continent et en prise avec les développements de l’art contemporain international. L’exposition donne ainsi à découvrir le travail de 84 artistes présents dans les circuits d’art contemporain mais encore peu connus.

Si certains sont nés et travaillent en Europe et aux Etats-Unis, Simon Njami, commissaire de l’exposition, fait remarquer que "plus de 60 % d’entre eux travaillent en Afrique, dont il cite notamment "les Egyptiens, les Sud-africains, mais aussi des artistes du Nigeria, du Mozambique, du Bénin...". Au regard de l’Algérie, on y voit une facette du travail de Zineb Sedira, née en banlieue parisienne et vivant à Londres, de Omar D., qui vit et travaille à Annaba, et de Zoulikha Bouabdellah, née à Moscou, qui a vécu à Alger et réside aujourd’hui à Paris.
Réparties sur 2.200 m2 et regroupées autour de trois thèmes, "ville-campagne", "corps-esprit" et "histoire-identité", les quelque 200 oeuvres sélectionnées présentent une grande variété de modes d’expression qui mêlent peinture, dessin, sculpture, design, installation, photographie, vidéo, multimédia, musique et littérature en passant par la mode.

Des artistes exposés, qui "ont en commun une histoire fabriquée par l’Europe et la colonisation, Simon Njami dit encore qu’"il leur faut se fabriquer un présent et un avenir, sans rien oublier de ce qui s’est passé hier." [...] "Dans le titre, Remix compte autant qu’Africa, ajoute ce dernier dans un entretien accordé au journal Le Monde du 26 mai ; "ce sont les rapports entre les cultures africaines et occidentales qui sont décisifs et la façon dont les artistes se définissent dans le contexte de la mondialisation. Ils dessinent de nouvelles cartes, ils ont besoin de savoir qui ils sont et de dire qui ils sont, avec d’autant plus de force que, jusqu’ici, ils ont été peu écoutés."

Africa Remix a été pensée en équipe par Simon Njami, commissaire général, Marie-Laure Bernadac, (Paris), David Elliot (Tokyo), Roger Malbert (Londres) et Jean-Hubert Martin (Düsseldorf). En complément de l’exposition à Paris, le Centre Georges Pompidou et le musée du Quai Branly se sont associés pour proposer un colloque international (15-16 juin) et un programme de cinéma "Fictions d’Afrique".



- February 1st - July 5th, 2007, "Africa Remix. Contemporary Art of a Continent", Johannesburg Art Gallery, King George Street, Joubert Park, Johannesburg (South Africa), P O Box 23561, Joubert Park, 2044 South Africa, Tel. : 011 725 3130/80/81, Fax : 011 720 6000
- 14 oktober 2006 - 14 januari 2007, "Africa Remix. Contemporary Art of a Continent", Moderna Museet, Stockholm
- 27 May - 31 August, 2006, "Africa Remix. Contemporary Art of a Continent", Mori Art Museum, Tokyo
- 25 mai - 8 août 2005, "Africa Remix. L’Art contemporain d’un continent", Centre Georges Pompidou, Paris 4è
- February 10 - April 17, 2005, "Africa Remix : Contemporary Art of a Continent", Hayward Gallery, London
- 24. Juli - 7. November 2004, "Afrika Remix. Zeitgenössische Kunst eines Kontinents", Museum Kunst Palast, Düsseldorf



- Publication du Centre Georges Pompidou : Africa Remix
Sous la direction de Marie-Laure Bernadac et Simon Njami
Préfaces de Bruno Racine, Alfred Pacquement et Marie-Laure Bernadac
Textes de Jean-Loup Amselle, Clémentine Deliss, Manthia Diawara, David Elliot, Abdelwahab Meddeb, Jean-Hubert Martin, Bernard Muller, Hudita Nura Mustafa, Simon Njami, John Picton
Glossaire illustré de Thomas Boutoux et Cédric Vincent


- Album de l’exposition : Africa Remix
Bilingue français/anglais
Parcours en images de l’exposition et Bibliographie

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.