Algeriades > 2016 > Tony Gatlif

  Exils de Tony Gatlif

Réalisateur, acteur, scénariste et producteur, auteur d’une vingtaine de films, Tony Gatlif s’est en particulier illustré avec Les Princes (1982), Latcho Drom (1993) et Gadjo Dilo (Léopard d’argent 1998 à Locarno et Prix des Amériques à Montréal), un triptyque mêlant fiction et documentaire à travers lequel le cinéaste dit avoir voulu rendre hommage au peuple tzigane en contribuant à lui construire une mémoire.

Gitan d’origine andalouse, Michel Dahmani est né en 1948 à Alger où il a découvert le cinéma sur un drap tendu au fond d’une salle de classe. Grâce à son instituteur, un militant communiste passionné de cinéma, le futur Tony Gatlif découvre les films de Vigo, Renoir, Ford et Chaplin. Débarqué en 1962 à Marseille, il apprend, entre petite délinquance et maisons de redressement, à lire, à écrire et à dessiner.

Une rencontre au théâtre va être décisive, celle de Michel Simon qui le recommande à son imprésario. En 1971, il se retrouve sur la scène du TNP, aux côtés du jeune Depardieu, jouant Sauvés d’Edward Bond, sous la direction de Claude Régy. Il se lie notamment à Roger Blin, Guy Debord et Gérard Lebovici, le puissant patron d’Artmédia.

En 1975, le voilà engagé dans la réalisation de La Tête en ruine, son premier film. Trois ans plus tard, La Terre au ventre s’attache au quotidien d’une vieille femme et de ses quatre filles, dans une ferme isolée de la campagne algérienne à la fin de la guerre. Christian Bosseno parlera à son sujet d’"un film original, fort et étrange, d’un naturalisme cru".

Dans Je suis né d’une cigogne en 1998, une fable aux allures loufoques sur le thème de l’étranger, Otto, Luna et Ali rencontrent une cigogne blessée, parlant arabe, qui se trouve être un clandestin algérien auquel ils vont tenter de faire franchir la frontière.

Vingt ans après Corre Gitano, Vengo en 2000 et Swing en 2002 marquent un regain d’intérêt du cinéaste -et compositeur à ses heures- pour la musique et le flamenco. Avec Exils, son quatorzième long-métrage, Tony Gatlif parle à nouveau de la route, de la musique (il co-signe la B. O. du film) et de l’Algérie natale. En compétition à Cannes, le film a été couronné du Prix de la Mise en scène.

Il y est question de Zano (Romain Duris) qui a convaincu Naïma (Lubna Azabal) d’entreprendre un voyage à la rencontre du pays que leurs parents ont dû quitter un jour. En forme de road movie nourri de musique, à travers la France et l’Andalousie via le Maroc pour rejoindre Alger, le film reprend la route de l’exil à rebours avec, pour Zano et Naïma, "au bout du voyage, la promesse d’une reconquête d’eux-mêmes...".

Lors de la projection à Cannes, le cinéaste a tenu à préciser, "je n’ai pas eu la prétention de faire un film sur l’Algérie, car je ne connais pas ce pays. J’ai fait un film sur les enfants d’exilés à la recherche de leurs origines". Tony Gatlif confiait également que "le film n’est pas né d’une idée, mais du désir de me pencher sur mes propres cicatrices. Il m’a fallu 43 ans pour retourner sur la terre de mon enfance, l’Algérie, 7 000 kilomètres sur la route, en train, en voiture, en bateau, à pied et 55 000 mètres de pellicule".




- 10 novembre 2016, projection-débat, Alger / Filmathèque Mohamed Zinet
- 24 - 31 octobre 2015, "Tony Gatlif l’engagé", 37e Festival international du cinéma méditerranéen de Montpellier (Cinémed)
> Exils : 27 et 30 octobre 2015, Centre Rabelais
- 21 novembre 2012, Images "bohémiennes" par Tony Gatlif, exposition "Bohèmes" / Grand-Palais / Auditorium square Jean-Perrin
- 16 novembre 2012, Nice / C.A.L Bon-Voyage, 2, Pont René Coty, 06300 Nice
- 2 - 9 juin 2009, Paris / Studio des Ursulines / Festival États d’urgence : aux frontières de l’immigration, 10, rue des Ursulines, Paris 5e
- 20 April 2006, Film Series : "Diaspora : Integration and Fragmentation", / University of Notre Dame [IN] / Nanovic Institute for European Studies
- 4 - 14 mars 2006, 17è Festival Travelling de Rennes
- 18 - 27 janvier 2006, 1er Festival du film européen en Algérie, Alger / Riadh el Feth, Salle Ibn Zeydoun

- September 23rd - October 2nd, 2005, 9th annual Arab Film Festival, San Francisco, Berkeley, San Jose

- 2 - 11 décembre 2004, 8e Festival du cinéma méditerranéen de Bruxelles
- 12 - 23 mai 2004, Sélection officielle, en compétition, 57e Festival international du film de Cannes


- 28 janvier 2013 à 20 h 45, 29/01 à 13 h 30 sur Ciné+ Club
- 15 mai 2008 à 21 h, 16/05 à 14 h 55, 22/05 à 17 h 20 et 26/05 à14 h 55 sur Arte Arte
- 1ère Diff. TV : 6 septembre 2005 à 22 h 30, 10/09 à 1 h 30, 18/09 à 3 h 50 sur Canal Plus



Exils
Un film de Tony Gatlif
(105 min., Fr, 2004)
Prix de la Mise en scène, 57è Festival de Cannes
Avec Romain Duris, Lubna Azabal, Leila Makhlouf, Zouhir Gacem
- Sortie en France : 25 août 2004

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.