Algeriades > 2014 > Takfarinas | طكفاريناس

  Takfarinas

Au printemps 2011, Takfarinas sortait Lwaldine (Hymne aux Parents) un nouvel album studio qu’il a étrenné un an auparavant sur la scène du Bataclan à Paris. L’artiste redonnait rendez-vous à ses fans le 8 janvier au Zénith de Paris.

A la faveur du 28è anniversaire du Printemps amazigh (printemps berbère de Kabylie), Takfarinas s’est produit au Zénith de Paris entouré d’invités et d’un hôte de marque en la personne de Chérif Kheddam (04/08). A cette occasion, six de ses albums ont été réédités en deux coffrets.

Après Marseille et New York, au Central Park SummerStage durant le mois de juin 2006, Takfarinas devait être visible en tournée estivale en Algérie où il ne s’était plus produit depuis quinze ans. La tournée n’a malheureusement pas vu le jour. Il a ensuite été visible en concert, en octobre à Rouen, lors d’une soirée kabyle du 10è Festival RamDam sur scènes.

Sorti le 2 novembre 2004, l’album Honneur aux dames est composé de trente-deux titres chantés en kabyle et en français. Pour les besoins de ce double CD, Takfarinas s’est entouré d’une armada de musiciens et paroliers où l’on trouve notamment l’Orchestre royal du Maroc, le célèbre tandem jamaïcain Sly Dunbar et Robbie Shakespeare (Sly & Robbie), la Malienne Mamani Keita, le rappeur Rabah Ourad de MBS et Hocine Hallaf (ex-Aston Villa) qui signe les paroles de la plupart des chansons françaises.

Né en 1958 à Tixeraïne dans la banlieue d’Alger, Hacène Zermani commence par animer des soirées de mariage tout en reprenant les airs de chaâbi qui ont bercé son enfance. Primé à un concours de la chaîne kabyle de la radio algérienne, il enregistre sa première chanson et arrive à Paris. Il faudra attendre 1986 et le succès de Weythelha (Qu’elle est belle) pour voir Takfarinas -du nom d’un déserteur de l’armée romaine au IIème siècle- s’imposer à Alger, en pleine déferlante raï. Attentif à élargir l’audience de sa musique et de ses textes en berbère, il entreprend une tournée de concerts et déplace des foules de fans séduits par ses rythmes dance et son mandole électrique.
Takfarinas se produit également au théâtre antique de Carthage en Tunisie, puis à Paris, à l’Olympia et à Marseille.

Si Romane, son septième opus dont les arrangements sont signés Hamid Belhocine, ex-tromboniste de Kassav, s’est classé 4è au hit-parade des World Music Europe Charts, il ne s’est vendu que de manière confidentielle. Avec Salamet (Paix et Salut), Yal, Quartier Tixeraïne et Honneur aux Dames qui ont régulièrement confirmé ses ambitions internationales, Takfarinas continue de développer un langage musical avec le souci d’un son et d’une identité riches des apports algériens et de la pop mondiale.




Audio > Takfarinas > Tol el-ghorba


Audio > Takfarinas > Lfen


- En concert : 9 octobre 2014, Takfarinas • Ezza, Orly / Centre culturel Aragon-Triolet / Festi’Val de Marne
- 21 août 2014, Alger / Théâtre de verdure
- 21 juin 2014, Montréal / Centre Etienne Desmarteaux, 3430, rue de Bellechasse, Montréal



Discographie

- Dernier album : Lwaldine (Hymne aux Parents)
(Mondole/Rue Stendhal, 2011)
(Sortie : 16 mai)

- Honneur aux dames
(RCA/BMG, 2004)
- Quartier Tixeraïne
(RCA/BMG, 2001)
- Yal
(RCA/BMG, 1999)
- Salamet
(Salambô, 1995)
- Romane
(Sonodisc, 1993)
- Weythelha/Arrach (Double album)
(Disco laser, 1986)

Lire aussi
Tixeraïne


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.