Algeriades > 2009 > Sid Ali Melouah

  Sid Ali Melouah

Du 14 au 18 octobre, la seconde édition du Festival international de BD d’Alger rend hommage à Sid Ali Melouah disparu il y a deux ans. Décédé le 4 juin 2007 des suites d’une délicate opération du cœur, le dessinateur et caricaturiste avait subi une première opération en 1984, suivie de l’implantation d’un pacemaker dix ans plus tard.

A la mémoire du dessinateur algérien disparu, le Carrefour du 9è Art et de l’Image d’Aubenas, dont c’était la première édition en juin 2007, créait un prix Sid Ali Melouah destiné à distinguer "une bande dessinée, un scénariste ou un dessinateur ayant œuvré pour les droits de l’homme ou/et contre les oppressions de notre monde". Ce rendez-vous "dédié aux rapports qu’entretient la bande dessinée avec les autres images du paysage artistique contemporain" entendait ainsi rendre hommage à Sid Ali Melouah qui a été le lien entre Claude Moliterni, directeur du festival, et le Service Culturel d’Aubenas.

Né en 1949 à la Casbah Alger, Sid Ali Melouah a participé à la création en 1968 de M’Quidech, la première revue algérienne de bandes dessinées. Publicitaire designer, diplômé de l’Académie d’Art Commercial de Copenhague en 1975, il a travaillé en qualité de dessinateur dans plusieurs journaux. Entre 1982 et 1995, il a ainsi collaboré à El Moudjahid, Algérie Actualité, Horizon et Afrique-Asie.

Durant cette période paraît La Cité du Soleil (1982). Pour le compte de l’ONU (Pnud), il réalise ensuite Le Grand trésor (1986), un album destiné aux enfants du Maghreb. Publiée en 1984 dans les pages du quotidien Horizon, La Secte des assassins paraît sous forme d’album en 1988. Au printemps de la même année, Melouah ne ménage pas ses efforts pour la réussite du premier Festival méditerranéen de la Bande dessinée à Alger.
Deux ans plus tard, il prend part à la fondation et à l’animation d’El Manchar (La Scie), le premier hebdomadaire satirique algérien. Son recueil des Meilleurs moments d’El Manchar est publié en 1997 à compte d’auteur.

Melouah, qui a participé à de nombreuses manifestations et festivals de bandes dessinées en Algérie, en France, en Italie et en Espagne, a été distingué du Premio Caran d’Ache à Lucca (Italie, 1982) où il a été nominé à trois reprises (1984, 1986 et 1988), au Festival de Bordj el-Kiffan (Alger, 1985) et à Saint Just le Martel (Limoges, 1997).
Établi en France à partir de 1997, il a publié des dessins dans Marianne, La Croix, Le Nouvel Observateur, L’Humanité, Charlie-Hebdo, Jeune Afrique Économie et Le Soir d’Algérie avec les aventures de l’inspecteur Bounif.
Pierrot de Bab el Oued, son dernier ouvrage, est paru en 2003 à Alger. Au croisement de la grande et de la petite histoire, l’album met en scène trente ans d’une amitié nouée par Ali l’Algérien et Pierrot le Français sur les bancs du lycée Emir Abd el-Kader, ex-Bugeaud. (Photo D.R.)



- 14 - 18 octobre 2009, "Hommage à Sid Ali Melouah", 2e Festival international de Bandes dessinées d’Alger
- 14 - 17 juin 2007, 1er Carrefour du 9è Art et de l’Image d’Aubenas, Centre Culturel Le Bournot, 4, bd Gambetta 07200 Aubenas, Renseignements : 33 (0)4 75 89 02 02



Bibliographie :

- Pierrot de Bab el Oued
(Alger, Limage, 2003)
- Les Moutons de l’Aïd (textes et illustrations)
(Paris, Charlie Hebdo, 1998)
- Les Meilleurs moments d’El-Manchar
(Auto-édition, 1997)
- La Secte des assassins
(Alger, Enag, 1988)
- Le Grand trésor
(Alger, 1986)
- La Cité du Soleil
(Alger, Enal, 1982)

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.