Algeriades > 2007 > Rachid Djaïdani

  Viscéral de Rachid Djaïdani

"Les premiers rayons du soleil enflamment une cité immense, la plus cramée du territoire gaulois. Inaugurée il y a trente ans, elle n’a pas d’appellation contrôlée, pas de label, pas de millésime. Ici, les rats portent des combinaisons en Téflon. Les cafards font du smurf sur le dos des mollards. Les pits sniffent des rails de coke avant de chiquer des têtards. Le béton a de l’herpès soigné au Kàrcher, les barbelés le sida, et la Déclaration universelle des droits de l’homme est une blague qui circule sous le manteau."

Viscéral : Rachid Djaïdani renoue avec l’univers qui a fait le succès de Boumkœur, son premier roman. La banlieue a changé, la violence s’est radicalisée, l’exclusion a gagné du terrain. Dans sa cité, Lies trace sa voie, entre les cours de boxe qu’il donne aux gosses du quartier et le taxiphone dont il s’occupe. Une annonce pour un casting, la rencontre avec Shéhérazade, belle brune magnétique, vont bousculer son quotidien. Mais de l’idylle à l’enfer, il n’y a qu’un pas : autour de Lies et de sa princesse, les lascars rôdent, la cité se referme.

Djaïdani est écrivain, acteur, réalisateur. Viscéral est le troisième roman qu’il publie au Seuil. (Présentation de l’éditeur



Viscéral
de Rachid Djaïdani
(Paris, Le Seuil, 2007)
Parution : 1er février

Lire aussi
Mon nerf


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.