Algeriades > 2001 > Paris pour escale

  Paris pour escale

"Sous forme d’installations, dessins, projections vidéo, oeuvres sonores, photos et performances", l’exposition a rassemblé les travaux de vingt-sept créateurs étrangers qui ont choisi Paris comme étape temporaire ou lieu de séjour prolongé. Les oeuvres ont été regroupées "de manière ouverte dans un parcours reflétant les problématiques partagées par ces artistes : la ville, l’identité, l’Autre et l’imaginaire".
On pouvait y voir deux moucharabiehs (cloisons ajourées des demeures au Maghreb) de Samta Benyahia. Ces dessins aux motifs bleus sur Rhodoïd, collés sur les portes vitrées donnant sur les toits de Paris, venaient rappeler l’enfermement des femmes musulmanes. L’installation était appuyée par un dispositif sonore qui diffusait des poèmes et des chansons du répertoire algérien lus par l’écrivaine Zineb Laouedj et la comédienne Fettouma Ousliha.
On a également pu découvrir à cette occasion deux vidéos d’un autre artiste algérien : Adel Abdessemed. (photo © algeriades)



- 7 décembre 2000 - 18 février 2001, Paris pour escale, Musée d’art moderne de la ville de Paris



Catalogue : Paris pour escale, Préfaces de Laurence Bossé, Hou Hanru et Evelyne Jouanno, Contributions de Michel Wieviorka (sociologue) et Gilane Tawadros, directrice de l’Institute of International Visual Arts, inIVA, Londres (Paris-Musées, 2001)

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.