Algeriades > 2012 > Okacha Touita

  Okacha Touita

Né en 1943 à Mostaganem, le cinéaste vit et travaille en France depuis plus de quarante ans. Après une formation à l’IFC de 1968 à 1970, Okacha Touita travaille comme assistant et acteur avant de réaliser deux courts métrages : Classe normale, puis Rue Tartarin. Montré à Cannes en 1980, Rue Tartarin porte déjà sur le thème des Sacrifiés, son premier long-métrage qui est aussi le plus marquant.

Dans le bidonville de Nanterre en banlieue parisienne, Les Sacrifiés montre une face moins connue de la guerre d’Algérie : celle des réglements de comptes sanglants entre "Frontistes" du FLN et "Messalistes" du MNA.

Après le dispensable Le Rescapé, toujours au cœur de la guerre mais en Algérie cette fois, Le Cri des hommes met en scène les interrogations de deux amis policiers, l’un algérien et l’autre d’origine italienne, au moment où l’armée a pris le contrôle des services de police et que s’accentue la violence de la répression contre les militants indépendantistes. Le Cri des hommes a dû attendre 1999 pour sortir en salles.

Depuis cette date, Okacha Touita a réalisé un moyen-métrage et écrit deux scénarios, L’Afghan en 2000 et L’Affaire Maillot en 2001. Ceux-ci s’ajoutent à son adaptation du Fleuve détourné de Rachid Mimouni qu’il a longtemps espéré porter à l’écran.



Filmographie :

- Morituri
(Fr/Alg, 2004)
- Sortie Algérie : fin février 2007
- Sortie France : 25 avril 2007


- Dans le feu hier et aujourd’hui
(M.-M., Fr, 1999)


- Le Cri des hommes
(100 min., Fr/Alg, 1990)
Avec Miloud Khetib, Jean-Yves Gautier, Yan Brian
Sortie en France : 1er décembre 1999


- Le Rescapé
(90 min., Fr, 1986)



Les Sacrifiés
(100 min., Fr, 1982)
Avec Miloud Khetib, Sid Ali Kouiret, Djamel Allam
Prix Georges Sadoul 1982
Mostra de Venise 1982

- 23 septembre 2012, Projection en présence du réalisateur, Lyon / Regard Sud / Cinéma Comoedia
- 7 juillet 2012, Maghreb des Films à Paris : Algérie, "naissance d’une nation", Paris / Cinéma 3 Luxembourg
- 26 janvier 2012 à 20h30, "La guerre d’Algérie, images et représentations", Paris / Forum des Images
- 3 avril 2010, Paris / Cité nationale de l’Histoire de l’Immigration
- 5 novembre - 6 décembre 2009, "Cinéma(s) d’Algérie" à Marseille, par l’association Aflam


- Rue Tartarin
(14 min., 1980)
Cannes 1980


- Classe normale (1974)

Lire aussi
Morituri d’Okacha Touita


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.