Algeriades > 2008 > Nina Bouraoui

  Appelez-moi par mon prénom de Nina Bouraoui

"Dix-sept ans après La voyeuse interdite, huit ans après Garçon manqué, trois ans après le prix Renaudot des Mauvaises pensées, Nina Bouraoui change pour la première fois de manière et de registre. Celle qui s’est vu reprocher dans sa jeunesse son écriture saccadée, ses fulgurances, celle qui nous a révélé peu à peu au fil de ses livres les amours interdites qu’elle s’autorisait, publie aujourd’hui son premier roman classique.
C’est l’histoire d’une rencontre, la rencontre d’une jeune femme écrivain et de l’un de ses admirateurs, de leurs échanges, de leur passion mais aussi de leur bonheur gagné jour après jour.
Nina Bouraoui a toujours intrigué son monde, elle n’est jamais là où il faut, là où on voudrait l’enfermer. Elle est un écrivain libre, libre à quarante ans de composer et de rédiger son
Amant à elle tout en conservant sa singularité, ses propres empreintes. (Présentation de l’éditeur)



Appelez-moi par mon prénom
de Nina Bouraoui
(Paris, Stock, 2008)
Parution : 4 septembre

Lire aussi
Mes mauvaises pensées
Garçon manqué
Avant les hommes
Poupée bella
La Vie heureuse


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.