Algeriades > 2000 > Nacira Guenif-Souilamas

  Des "beurettes" aux descendantes d’immigrants nord-africains

Fille d’immigrants algériens, née en 1959 dans la banlieue nord de Paris, Nacira Guenif-Souilamas est docteur en sociologie et chercheuse. Entrepris pour "comprendre", son ouvrage voudrait contribuer à la postérité des ouvriers immigrés algériens.
"La plus juste manière de rendre part de l’histoire sociale qui leur revient, écrit-elle, consiste à interroger les mots qui les ont dits, définis, fait naître à l’imaginaire collectif pour ensuite, au fil des décennies, les réduire puis les y enfermer [...]. Les mots en disent toujours plus qu’ils n’en ont l’air. Comme tout ce qui nous renvoie à nos doutes, l’immigration, et plus particulièrement celle venue d’Afrique du Nord, n’est pas épargnée par les appellations réductrices ou convenues", qui livrent à elles seules "tout un inconscient collectif ballotté entre occultation de l’histoire coloniale et refus de la part charnelle et affective qui transfigure une immigration sans visage et sans nom".
Au regard des conditions historiques, sociales et culturelles qui ont vu naître l’émigration, l’auteur rappelle que "c’est aussi du côté de l’Afrique du Nord que gisent les racines coupées des questions soulevées...", avant de préciser encore : "À nous tous de leur inventer des réponses".



Nacira Guenif-Souilamas
Des "beurettes" aux descendantes d’immigrants nord-africains
(Paris, Grasset/Le Monde, 2000)

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.