Algeriades > 2005 > Mounia Lazali

  Au feu du lampion de Mounia Lazali

Arrivée en Chine il y a deux ans, afin de poursuivre ses études à l’université de Tsinghua à Pekin, Mounia Lazali y exerce depuis sa curiosité à observer la ville, la vie et les gens. L’artiste a imaginé une exposition pour "parler en formes et en couleurs d’un peuple difficile à rencontrer. Mes peintures, ajoute-t-elle, sont un clin d’œil aux gestes quotidiens des chinois, à leur rapport aux fleurs, au feu, à la couleur.... Cette exposition, elle dit l’avoir voulue comme "une étincelle de moi à eux". Utilisant pour cela un signe parmi d’autres, elle l’a intitulée "huo hua" qui signifie "étincelle", un mot justement composé de "feu" (huo) et de "fleur" (hua).

Avec l’exposition "Au feu du lampion", Mounia Lazali dit aussi avoir voulu donner corps à ses émotions, "au delà des icônes classiques et connues de l’Asie. J’ai essayé, poursuit-elle, de retranscrire des sentiments, ceux d’une étrangère, pas forcement fascinée par la culture des oiseaux et des fleurs que les chinois vénèrent, mais plutôt tournée vers une culture actuelle, d’aujourd’hui."
A partir de ce qu’elle considère comme un lien commun avec la Chine, le rouge, d’un objet, le lampion, et d’un prétexte technique, la lumière et le clair-obscur, elle confie avoir "choisi de travailler sur le caractère social d’une civilisation, dans la discrétion, loin des clichés classiques, voulant donner une image d’aujourd’hui de la Chine, non pas celle de la nouvelle puissance économique, mais celle d’un peuple qui avance doucement, soucieux de la couleur, véhicule de bonheur et de richesse."

Née en 1976 à Alger, diplômée de l’école supérieure des Beaux Arts d’Alger, cette graphiste-plasticienne se trouve actuellement en Chine, à la faveur d’une bourse d’études pour un master à l’université de Tsinghua à Pekin où elle a en outre suivi des cours de langue. Mounia Lazali a participé à des expositions de groupe, notamment à Alger (Palais des Raïs, 2003), à Paris (Unesco, 2003) et plus récemment à Pekin (Académie d’Art et de Design, mars 2005).
L’exposition a eu lieu dans la galerie française Perif.net située dans Dashanzi, l’ancien quartier industriel au Nord-Est de Pekin dont un complexe d’usines a été reconverti en village d’artistes. "Au feu du lampion" est la première exposition individuelle de Mounia Lazali.



- 18 - 30 juin 2005, "Au feu du lampion" (The Lights of the Lanterns) de Mounia Lazali, Beijing (Pekin) / Gallery Perif, 4, Jiuxianqiao Road, Chaoyang District, P.O. Box 8502 No.17, Beijing 100015, China

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.