Algeriades > 2003 > Mohammed Arkoun

  De Manhattan à Bagdad de Mohammed Arkoun et Joseph Maïla

Professeur à Paris 3 et attaché à plusieurs universités européennes et américaines, Mohammed Arkoun a publié un grand nombre d’ouvrages de sociologie religieuse consacrés à l’islam. Dans ce dernier livre publié avec Joseph Maïla, doyen de la faculté des sciences sociales et économiques de l’Institut catholique de Paris, les deux intellectuels s’interrogent sur le sens et la portée des attentats du 11 septembre 2001, "de Manhattan à Baghdad".
Dans un entretien accordé à l’hebdomadaire L’Express (27 mars 2003), Mohammed Arkoun, qui considère que l’attentat du World Trade Center représente "l’aboutissement le plus dramatique des échecs successifs des régimes postcoloniaux", rappelle qu’"à des degrés divers et avec des conséquences toujours tragiques pour les peuples laissés à l’abandon par leurs soi-disant élites nationales, tous les régimes postcoloniaux ont mis en place des tragédies collectives politiquement programmées avec des concours également variables des puissances occidentales."
L’anthropologue algérien estime en outre que "l’absence d’une politique moderne de la culture, de la recherche scientifique et de l’éducation a privé l’islam d’une évolution semblable à celle du christianisme en Europe. La laïcité est fille de la modernité a-t-il ajouté. "C’est pour cela qu’il est vital que l’islam accède vite et sans réserve à tous les acquis émancipateurs de la modernité ainsi comprise. La culture laïque accompagnera nécessairement cette évolution".

De Manhattan à Bagdad. Au-delà du bien et du mal
Mohammed Arkoun et Joseph Maïla
(Paris, Desclée de Brouwer, 2003)

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.