Algeriades > 2002 > Mohamed Rouabhi

  El Menfi

El Menfi est née des ateliers d’écriture que Mohamed Rouabhi a animés, en 1999, dans un camp de réfugiés à Ramallah, ville jumelée avec Saint-Denis. Là-bas, Mohamed Rouabhi dit s’être "retrouvé face au personnage de Mahmoud Darwich. Ce poète, exilé, si déçu le jour où il a pu retrouver son village qu’il est reparti. J’en ai fait une fiction".
A cheval sur plusieurs exils, cette fable sur le thème de l’identité et de la terre scelle les destins de quatre personnages. Il y a là un poète palestinien qui a grandi aux États-Unis avant de perdre la vue à Beyrouth où il était correspondant de guerre en 1982. Établi à Paris, celui-ci fait venir des territoires occupés une jeune fille qui devient sa secrétaire.
Il y a ensuite une journaliste franco-algérienne dont le père a disparu au cours de la nuit du 17 octobre 1961 à Paris, sans compter un jeune Algérien en route pour les camps d’entraînement en Afghanistan.
A Ramallah comme à Epinay, Nadine Varoutsikos a organisé des ateliers de théâtre autour du texte. Mais si la version créée à Epinay a pu être représentée à Ramallah, en juillet 2000, les comédiens de la version arabe n’ont pu se rendre en France pour cause de nouvelle Intifada.



- 15 - 20 mars 2002, Studio Théâtre d’Alfortville, Tel : 01 48 93 99 56
- 1er - 8 mars 2002, Maison du Théâtre et de la Danse, Épinay-sur-Seine, Tel : 01 48 26 45 00
- 23 - 28 janvier 2001, Maison du Théâtre et de la Danse, Épinay-sur-Seine, Tel : 01 48 26 45 00



El Menfi (L’Exilé)
de Mohamed Rouabhi
Mise en scène de Nadine Varoutsikos

Lire aussi
Moins qu’un chien de Charles Mingus
Vive la France
Darwich, deux textes, par Mohamed Rouabhi
Requiem opus 61
Malcolm X
Providence Café


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.