Algeriades > 2014 > Mohamed Bouzid

  Mohamed Bouzid

Le peintre et graveur Mohamed Bouzid est décédé le 24 juin 2014 à l’hôpital Bretonneau à Paris, à l’âge de 84 ans. Sa dépouille a été rapatriée le 28 à Lakhdaria où une veillée funèbre était prévue dans son village natal. Il a été inhumé le 29 au cimetière d’El Alia à Alger.

Né en 1929 à Lakhdaria, Mohamed Bouzid a terminé major de sa promotion à l’École normale d’Alger en 1950. Enseignant jusqu’en 1953, il se consacre ensuite à la peinture, voyage et expose en Algérie, en France, en Belgique et au Luxembourg. Ancien pensionnaire de la Casa de Velázquez, titulaire de la bourse de Lourmarin, décernée par le Gouvernement général de l’Algérie, il fut également lauréat du Grand prix artistique de l’Algérie en 1960.

Il participe à l’exposition "Peintres algériens", en 1963 à Alger, pour la célébration du 1er novembre, puis l’année suivante au musée des Arts décoratifs à Paris. Membre fondateur de l’Union nationale des arts plastiques (Unap) en 1964, il participe la même année à l’exposition inaugurale de la galerie 54 organisée par Jean Sénac à Alger.
Le peintre a en outre réalisé le sceau et les armoiries de la jeune République en 1962, des peintures murales et des décors et costumes pour le cinéma et le théâtre. "A l’affût des lumières qui décident du réel et coulent avec la vie dans sa fulgurante possession du monde et la somptueuse simplicité de son écriture", disait de lui le poète Malek Haddad, ce "chroniqueur des couleurs et du mouvement" sait donner "du génie aux paysages et du talent à nos regards".

Mohamed Bouzid était retourné vivre et travailler en France en 1994. Le Musée national des Beaux-Arts d’Alger lui a consacré une rétrospective en mai 1999 (catalogue ci-contre). En décembre 2012, toujours au Musée national des Beaux-Arts d’Alger, l’exposition "Mohamed Bouzid ou l’itinéraire nostalgique" présentait quelque 80 huiles sur toile et une vingtaine d’œuvres sur papier, dont des fusains et plumes prêtés par l’artiste. Les œuvres provenaient de musées nationaux, de différentes entreprises et institutions publiques et de collectionneurs.



- 12 décembre 2012 - 31 janvier 2013, "Mohamed Bouzid ou l’itinéraire nostalgique", Alger / Musée national des Beaux-Arts
- 18 juillet - 30 septembre 2012, "50 années d’art algérien", Alger / Musée national des Beaux-Arts, Dar Essalam, El Hamma, Alger, Tel/Fax : +213 (0)21 66 49 16
- 2 mai - 1er juin 2012, Paris / Centre culturel algérien
- 21 octobre - 27 octobre 2008, Rétrospective de Mohamed Bouzid, Exposition hors les murs du Centre culturel algérien à Paris, avec le soutien de la Délégation algérienne à l’UNESCO, Paris / Siège de l’UNESCO, 7, Place de Fontenoy, Paris 7e
- 3 juin - 15 juillet 2004, Centre culturel algérien, Paris 15è

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.