Algeriades > 2004 > Leila Djitli

  Banlieues : quand les filles mettent les voiles de Leila Djitli

Dédié à la jeune Sohane Benziane, brûlée vive le 4 octobre 2002 à Vitry-sur-Seine, par un jeune de 19 ans pendant que d’autres jeunes faisaient le guet, ce documentaire revient au sort fait aux filles dans les cités. Pour la sœur de la victime, "Sohane était trop belle, trop indépendante. C’est son refus de la loi du quartier et de la domination masculine qui lui a coûté la vie".
Outre des jeunes filles et garçons, la réalisatrice, qui a grandi à Corbeil-Essonnes où vit toujours sa famille, est allée interroger des femmes de la première génération d’immigrées comme Fatiha, une voisine de "60 ans, mère de douze enfants (dont huit filles). Ouvrière de nuit dans une usine, celle-ci s’est battue pour son indépendance et a élevé ses enfants dans un esprit d’ouverture. Pourtant, la plus jeune de ses filles porte le voile depuis deux ans."
Le film tente de pénétrer "ce décalage entre Fatiha, la mère qui a bravé les interdits, et sa fille de 21 ans qui les reprend à son compte".



- Rediff. TV : 3 février 2004 à 20 h 40 sur Arte - Thema "Le Foulard islamique - Un débat européen"

- 1ère diff. TV : 9 décembre 2003 à 20 h 40 sur Arte - Thema "Où sont passées les féministes ?"

- Banlieues : quand les filles mettent les voiles
Un film de Leila Djitli
(Doc., 45 min., Fr, 2003)


- Lettre ouverte à ma fille qui veut porter le voile de Leila Djitli
(Paris, La Martinière/Doc en stock, 2004)

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.