Algeriades > 2003 > La République coloniale

  La République coloniale

"La République coloniale..., cette figure étrange, hybride, un peu monstrueuse, puisqu’elle rassemble deux visions opposées, résume l’utopie d’un Empire républicain, d’un impérialisme démocratique, d’une "plus grande France". Pendant près d’un siècle, la République sera en guerre, militairement et juridiquement, pour maintenir son autorité sur des dizaines de millions d’indigènes. En même temps, la République colonise par générosité, par bonté. "Il y a pour les races supérieures un droit, parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le droit de civiliser les races inférieures", déclare Jules Ferry devant la Chambre des députés, le 28 juillet 1885. Les rêves d’une douceur de la colonisation, d’une mission civilisatrice accompagneront ainsi les massacres, l’exploitation brutale, le déni du droit.
L’étude de la participation active et dévouée des républicains à l’aventure coloniale - construction juridique, culturelle et politique de l’Empire - permet de mettre en lumière les effets de cette utopie sur la culture, la politique et le droit en ce début de XXIe siècle. Cet essai, qui décrit l’intime intrication entre
"République" et "colonisation", ouvre des pistes de réflexion neuves pour comprendre pourquoi la colonisation fut en grande partie oeuvre républicaine, en quoi elle a renforcé la République elle-même, et comment ce "couple maudit" engendre toujours des situations de crises." (Quatrième de couverture)
Tous deux historiens, Nicolas Bancel et Pascal Blanchard sont, respectivement, maître de conférences à l’université de Paris XI (Orsay) et chercheur associé au CNRS et Françoise Vergès, politologue, est professeur à l’université de Londres.

La République coloniale
de Nicolas Bancel, Pascal Blanchard, Françoise Vergès
(Paris, Albin Michel, 2003)

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.