Algeriades > 2001 > La Pensée de Midi

  La Pensée de midi : Alger

Si "à partir de Marseille, s’intéresser à Alger va de soi…", les rédacteurs de La Pensée de midi confient volontiers que "cette expérience du monde" souvent revendiquée ici avait "besoin d’être un peu plus qu’un slogan". C’est ainsi qu’est né le projet d’une première édition "internationale" consacrée à la capitale algérienne, "prisonnière d’images fausses entre la nostalgie d’Alger la blanche et l’horreur d’Alger la noire, capitale du terrorisme et de l’islamisme".
Pour échapper à ces deux images réductrices, les promoteurs de la revue s’y sont rendus à la recherche d’une "Alger telle qu’en elle-même", le titre est du sociologue Rachid Sidi Boumediene. L’approche choisie, laisser se raconter Alger par ses Algérois(es), s’est traduite par un numéro dont le sommaire a été entièrement élaboré, sur place, à partir d’une promenade dans la ville et d’un portrait de son paysage culturel.
"Grâce à ces regards intérieurs, conclut Thierry Fabre en guise d’invite, "entrons dans Alger et sortons enfin de notre indifférence et de notre méconnaissance.
C’est peut-être une façon d’effacer cet angle mort, qui tient sans doute encore largement à la peur de l’autre"
.

La Pensée de midi
Alger
(n°4, Marseille, Actes Sud/La Pensée de midi, printemps 2001)

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.