Algeriades > 2016 > Kamel Hamadi

  Kamel Hamadi

Le 3 avril 2009, sur la scène du Zénith à Paris, un concert exceptionnel a réuni trois générations de la chanson algérienne de l’émigration. Cherif Kheddam (1927-2012), Akli Yahiatene, Taleb Rabah (1930-2015), Idir, Lounis Aït-Menguellet, Djamel Allam, Takfarinas, Ferhat, Lounès Kheloui, Malika Domrane, Akli D., Rim-K et Kenza Farah, pour ne citer qu’eux, se sont produit en hommage à l’auteur, compositeur et interprète Kamel Hamadi, compagnon de route des trois premiers, illustre aîné pour les autres.

Depuis un demi-siècle, ses chansons figurent au répertoire d’un très grand nombre de têtes d’affiche de la scène musicale comme Slimane Azem (1918-1983), El-Hadj El-Anka, Boudjemaa El-Ankis, Fadela Dziriya (1917-1070), Hnifa (1924-1981), Salah Saadaoui, Aït-Menguellet, Nouara, les chebs Khaled et Mami sans oublier l’artiste Noura, sa compagne dans la vie.

Né en 1936 à Aït-Daoud en Kabylie, le jeune Larbi Zeggane n’a que quatorze ans lorsqu’il part travailler à Alger où il fréquente les milieux du chaâbi alors en vogue dans la capitale. Deux ans plus tard, une rencontre en particulier sera décisive, celle de Boualem Rabia qui l’encourage sur la voie de l’écriture. L’année suivante, Kamal Hamadi fait ses premiers pas à Radio Alger. Pour sa première opérette, l’artiste dit s’être choisi un nom de scène inspiré de deux vedettes de la scène égyptienne des années 50 : Kamel Chennaoui et Imad Hamdi. Lorsque la presse dans son compte rendu parle d’un certain Kamel Hamadi, le nom restera.

Sa première chanson, en arabe dialectal est interprétée par Abdelkader Fethi. D’autres chansons suivront, en arabe comme en kabyle, qui feront de lui un parolier recherché. Sous sa plume naîtront ainsi plus de mille chansons, mais aussi des opérettes et des pièces de théâtre, qu’il présente vingt ans durant sur les ondes de Radio Alger. S’il a beaucoup écrit pour les autres, il a relativement peu chanté lui-même.

En 2008, Kamel Hamadi a été fait chevalier de la Légion d’honneur par le président français Nicolas Sarkozy pour ses 54 ans d’activités artistiques. (Crédit Photos : D.R.)



Noura & Kamel Hamadi > "Rouh Rebi ad i sahel" (1964) (Clip, 1969)


Kamel Hamadi sur FR3-Saga cités (18/03/1998, Doc. Ina, 4’25)


- 7 mai 2016, soirée hommage à Kamel Hamadi et concert, Montréal / Salle Jean-Eudes, 3535, boulevard Rosemont
- 9 - 14 août 2015, "Hommage à Kamel Hamadi", Festival de la musique et de la chanson kabyles de Béjaïa


- En concert : 20 avril 2012, Anniversaire du Printemps berbère : Akli Yahyaten, Kamel Hamadi et Nadia Baroud, Argenteuil / Salle Jean-Vilar, 9, boulevard Héloïse, par l’association Amitié franco-berbère d’Argenteuil
- 23 juillet 2011, Soirée hommage à Slimane Azem, Festival de Djoua

- 5 décembre 2009, "C’était l’exil" : Carte blanche à Kamal Hamadi, en compagnie de Kamal Hamadi (chanteur, luth), Akli Yahiatène (chanteur), Mohamed Allaoua (chanteur, mandole), Ilham, Nabila Dali, Salma, Samah Benammar, Fatima Charii, Djahida Khalfi (chanteuses), Djamel Belhout (orgue), Rabah Sifouane (derbouka), Rachid Benzidane (bendir), Mokrane Adlani (violon), Ezzedine Bouzid (violon), El Bachir Zaid (flûte), Rafik Korteby (synthé), "Générations : Un siècle d’histoire culturelle des Maghrébins en France", Paris / Cité nationale de l’histoire de l’immigration / Palais de la Porte dorée, Tel. : 01 53 59 58 60

- 8 juin 2009, Hommage à Kamel Hamadi, Tizi Ouzou / Maison de la culture Mouloud-Mammeri
- 3 avril 2009, Hommage à Kamel Hamadi en compagnie de Idir • Ait Menguellet • Takfarinas • Ferhat • Cherif Kheddam • Akli Yahiatene • Lounes Kheloui • Malika Domrane • Djamel Allam • Taleb Rabah • Akli D • Rim K • Kenza Farah..., Zénith de Paris

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.