Algeriades > 2000 > Kader Belarbi | قادر بلعربي

  Pas de vague avant l’éclipse

Engagé dans le ballet en 1980, à l’issue de cinq années passées à l’école de danse de l’Opéra de Paris, Kader Belarbi a travaillé avec Rudolph Noureev avant d’être nommé premier danseur en 1988 puis danseur étoile, l’année suivante, dans l’Oiseau bleu de La Belle au bois dormant. Kader Belarbi est également un familier de la danse contemporaine.

Terminée avec Jewels (Joyaux) de George Balanchine à l’Opéra Garnier, l’année 2000 avait commencé pour lui par la reprise, dans le cadre du festival Suresnes Cité Danse, d’un solo créé l’été précédent en Avignon. Sur une musique d’André Minvielle, le spectacle intitulé Pas de vague avant l’éclipse réunissait dans une même aventure la formation classique de l’étoile du Ballet de l’Opéra de Paris et le vocabulaire hip-hop de l’auteur-chorégraphe Farid Berki.
Une nouvelle mouture a été présentée en mars 2000, à l’amphithéâtre de l’Opéra Bastille.

En février 2000, c’était au tour de la Maison de la Danse de Lyon d’accueillir Les Saltimbanques, chorégraphié par Kader Belarbi à l’Orchard Hall de Tokyo en août 1998, pour douze danseurs, d’après une toile de Picasso.

Pas de vague avant l’éclipse (No Waves Before the Eclipse)
Avec Kader Belarbi
Chorégraphie de Farid Berki

Lire aussi
Les Epousés
Kader Belarbi
La Bête et la Belle
Wuthering Heights par Kader Belarbi
Kader Belarbi > Le Corsaire, par le Ballet du Capitole de Toulouse
Soirée Bartok : un ballet et un opéra


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.