Algeriades > 2015 > Jean Dubuffet

  Jean Dubuffet

Fin 2013, à travers une vingtaine de toiles majeures, des dessins clés et des sculptures de Jean Dubuffet, l’exposition "Transitions" de la Pallant House Gallery à Chichester s’attachait aux années qui ont suivi le retour de la Collection de l’Art Brut en France après dix années "d’exil" aux États-Unis. L’exposition explorait en particulier le cycle de "L’Hourloupe" (1962-1974) à propos duquel Dubuffet écrit : "Ce cycle était marqué par un caractère beaucoup plus gravement arbitraire et irrationnel que tous les travaux faits antérieurement. Un plongeon dans le fantasme, dans un fantomatique univers parallèle. Mon regain d’intérêt pour les productions d’art brut ne fut sans doute pas étranger à ce tournant subit".
L’exposition comprenait en outre des travaux tirés de séries précédentes comme la "Célébration du sol" (les années passées à Vence) et "Paris Circus".

Avec la réédition mise à jour et augmentée du "fascicule IV" des travaux de Jean Dubuffet, intitulé Roses d’Allah, clowns du désert et rassemblant les oeuvres de sa période du Sahara, l’exposition de la fondation Dubuffet à Paris présentait tous les carnets de voyage de l’artiste à El Goléa, Tamanrasset, Beni-Abbès et Timimoun, à l’exception de celui donné par Dubuffet au MoMA de New York. On pouvait également y trouver des documents, une cinquantaine de gouaches, peintures à la colle, dessins et quelques rares toiles de cette période provenant de collections privées et de la collection de la Fondation.

Durant l’automne 2007, à travers une quarantaine d’œuvres des années 1940 aux années 1980, la galerie Boulakia à Paris consacrait une rétrospective à l’artiste qui a marqué le XXè siècle. C’est à Daniel Abadie, qui fut le commissaire de l’exposition organisée au Centre Pompidou lors du 100è anniversaire de la naissance de l’artiste, que l’on doit le catalogue de l’exposition.

L’exposition du centenaire en 2001 fut la première grande rétrospective consacrée à Jean Dubuffet en France depuis celle du Grand Palais en 1973. Pour rendre compte de quarante années de travail et plus de 10 000 oeuvres répertoriées au catalogue de l’artiste, un parcours respectant un fil chronologique et articulé sur de grands ensembles de peintures et de dessins se proposait d’en retenir les multiples facettes. Cette rétrospective rassemblait ainsi près de quatre cents œuvres qui témoignent de l’intérêt que Jean Dubuffet porta à l’art brut, à l’exploration d’un langage pictural marqué par le cycle de L’Hourloupe, à la représentation de ce qu’il appelait les Théâtres de mémoire et enfin aux Non-Lieux qui tendent, à la fin de sa vie, à l’abstraction. Beaucoup d’œuvres provenaient de collections privées notamment des Etats-Unis où deux rétrospectives lui ont été consacrées, dès 1962 au Museum of Modern Art de New York puis en 1973 au Guggenheim.

Roses d’Allah, clowns du désert, au premier quart du parcours de l’exposition du centenaire (Paris, 2001), montrait des œuvres inspirées des séjours algériens de l’artiste. Dans le "désert posé comme une vaste scène virtuelle où se déploie tout un théâtre de signes", Régis Durand voit dans les œuvres et les carnets rapportés du Sahara une "ouverture à des formes embryonnaires et à des textures pures, à la fois ascétiques et exubérantes, vides de sens mais en même temps ouvertes à toutes les projections de l’imaginaire". (Jean Dubuffet, "Sahara", Galerie Baudoin Lebon, Paris, 1991).

Dans ses "Notes du peintre", Dubuffet écrit pour sa part : "il me semble qu’en dépersonnalisant mes modèles, en les transposant sur un plan très général d’élémentaire figure humaine, j’aidais à déclencher, pour l’usager de la peinture, je ne sais quel mécanisme d’imagination ou de suscitation, augmentant beaucoup le pouvoir de l’effigie".







- October 18, 2014 – April 5, 2015, ‘Jean Dubuffet : Soul of the Underground‘, New York / MoMA
- 11 mars 2015, Un barbare en Europe : Jean Dubuffet et le paradigme primitiviste, conférence de Baptiste Brun, Paris / Les Arts décoratifs / Salle de conférences, entrée par le 111, rue de Rivoli, Paris 1er
- June 30 - September 19, 2014, ‘Dubuffet/Barceló’, New York / Acquavella Galleries
- 22 juin - 2 novembre 2014, "Dubuffet, l’insoumis", Landerneau / Fonds Hélène & Edouard Leclerc pour la culture
- 23 octobre 2013 - 1er décembre 2013, "Jean Dubuffet, Coucou Bazar", Paris / Musée des Arts décoratifs
- 20 October 2012 - 3 February 2013, Jean Dubuffet : "Transitions", Chichester / Pallant House Gallery
- 20 octobre 2011 - 22 janvier 2012, "Dubuffet architecte", Bruxelles / Musée d’Ixelles
- 25 de junio - 29 de agosto 2010, "L’Hourloupe de Jean Dubuffet. Un plongeon dans le fantasme", Sculptures, peintures, dessins, Valladolid / Sala de la Pasión y Sala de las Francesas

- 31 janvier - 30 avril 2008, "Carnets de voyages : Jean Dubuffet au Sahara", Paris / Fondation Dubuffet, 137, rue de Sèvres, Paris 6è, Tel. : 33 (0) 1 47 34 12 63
- 10 octobre - 30 décembre 2007, Paris / Galerie Boulakia, 10, avenue Matignon, Paris 8è
- 13 septembre - 31 décembre 2001, "Jean Dubuffet 1901-1985, Rétrospective du centenaire", Centre Georges Pompidou, Paris



Conférences

- 11 mars 2010, "Dubuffet et les pouvoirs publics français" par Germain Viatte, Paris / Musée des Arts décoratifs / Salle des conférences, Entrée par le 111, rue de Rivoli, Paris 11è
- 8 octobre 2009 "Dubuffet cycliste", par Daniel Abadie
- 18 mars 2009 : "L’affaire Dubuffet" : Dubuffet entre au musée, par Sylvie Ramond, Directeur du Musée des Beaux-arts de Lyon
- 23 octobre 2008 : "Un Mythe dans la ville" : Jacques Villeglé et l’œuvre de Jean Dubuffet, par Sophie Duplaix, conservatrice au MNAM, Paris, Centre Pompidou
- 3 avril 2008, "Carnets de voyages : Jean Dubuffet au Sahara" par Valérie Da Costa, Maître de conférence en histoire de l’art contemporain, Paris / Musée des Arts décoratifs / Salle des conférences



Publications :

Dubuffet l’insoumis (Coll., Fonds Hélène et Édouard Leclerc pour la culture, 2014)



- Dessiner avec...Jean Dubuffet
d’Ana Salvador
(Paris, Gallimard-Jeunesse, 2010)

- L’Art brut, un fantasme de peintre. Jean Dubuffet et les enjeux d’un discours
de Céline Delavaux
(Paris, Palette, 2010)

- Fascicules II et IV. Catalogue des travaux de Jean Dubuffet
[Fascicule II : Mirobolus, Macadam & Cie (1945-1946)]
[Fascicule IV : Roses d’Allah et clowns du désert (1947-1949)]
(Rééd., Paris, Fondation Dubuffet, 2008)

- Dubuffet, Le grand bazar de l’Hourloupe (à partir de 8 ans)
de Céline Delavaux
(Paris, Palette, 2008)



Le Site de la Fondation Jean Dubuffet

Lire aussi
Jean Dubuffet : Er hat die Sandalen ausgezogen


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.