Algeriades > 2014 > Jacques Rozier

  Adieu Philippine de Jacques Rozier

Eloge de la nonchalance et marivaudage stylisé dans l’ambiance des années qu’on appellera yé-yé, Adieu Philippine sur lequel flotte un air subtil d’improvisation a été loué par la Nouvelle vague. Le film raconte les vacances de Michel en Corse, aux bras de deux jeunes filles, Juliette et Liliane, à la veille de son incorporation en Algérie. "En 1960, partir au service, c’est partir à la guerre en Algérie." "Cette vérité est occultée par bon nombre de Français, faisait observer Jacques Rozier.

L’idée initiale d’Adieu Philippine c’est la coupure de la France en deux parties dans le courant des années 50 : les français dans leur ensemble découvrent les séductions de la civilisation de consommation : automobiles, réfrigérateurs, machines à laver. Les jeunes de vingt ans découvrent l’imminence de leur départ à la guerre. La prise de conscience par tous de la réalité de cette guerre ne va avoir lieu qu’à l’extrême fin des années 50. Le film tourné en 1960 ruse avec une censure étriquée : pas une seule fois le mot "Algérie" n’est prononcé. La scène finale du départ de Corse en bateau sous un soleil écrasant et de l’adieu aux "Philippines" évoque un autre départ en bateau."

Cinéaste méconnu, aujourd’hui âgé de 88 ans, Jacques Rozier est l’auteur d’une trentaine d’œuvres, dont seulement cinq longs métrages, ce qui l’a souvent fait passer pour un dilettante. Électron libre du cinéma français, il fait l’objet d’un regain d’attention, notamment depuis "l’intégrale" que lui a consacré le Centre Georges Pompidou en novembre 2001.

Succédant à Ken Loach, Bernardo Bertolucci, Barbet Schroeder et Marin Karmitz, Jacques Rozier était le parrain de la 43è Semaine internationale de la Critique à Cannes. Quarante-deux ans après sa sélection, lors de la toute première édition de 1962 où le film a été présenté par Jean-Luc Godard et François Truffaut, Adieu Philippine y a été montré à nouveau. (photo D. R.)







- 26 décembre 2014 à 14 h 30, Paris / Cinémathèque française / Salle Henri-Langlois
- 13 juillet 2012, Paris / Forum des Images
- 14 - 21 avril 2012, Rétrospective "La Guerre d’Algérie dans le cinéma français", Festival international du Film indépendant de Lille
- 27 January - 7 February 2010, 39th Rotterdam International Film Festival - Back to the Future
- 21 - 28 août 2004, 20è Rencontres Cinéma de Gindou, "Hommage à Jacques Rozier"
- 12 - 23 mai 2004, 57è Festival de Cannes


- Rediff. TV : 3 février 2013 à 20h45, 6/02 à 10h35, 7/02 à 8h20, 10/02 à 6h50, 15/02 à 19h sur Ciné+ Classic
- 28 janvier 2002 à 20h45 sur Canal Jimmy
- 29 octobre 2001 à 20h45 sur Canal Jimmy



Adieu Philippine
un film de Jacques Rozier
(106 min., Fr, 1962)
Jean-Claude Aimini (Michel Lambert), Yveline Céry (Liliane), Stefania Sabatini (Juliette)
- Sortie en salles : 25 septembre 1963
- Reprise en salles : 28 septembre 2005

- Coffret de 5 DVD de Jacques Rozier
[Adieu Philippine (1962), Du côté d’Orouët (1969), Les Naufragés de l’île de la Tortue (1976), Maine Océan (1986) + 2 courts métrages antérieurs et des entretiens]
(Ed. Potemkine, 2008)

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.