Algeriades > 2015 > Jacques Panijel | جاك بانيجال

  Octobre à Paris de Jacques Panijel

Réalisé en 1962, interdit jusqu’en 1973 date à laquelle il obtient un visa d’exploitation, sorti en salles seulement en octobre 2011, Octobre à Paris de Jacques Panijel n’a été diffusé, pour la première fois, qu’en 2012 sur une chaîne du câble et du satellite en France.

Biologiste et chercheur au CNRS, cocréateur avec Pierre Vidal-Naquet et le mathématicien Laurent Schwartz du Comité Maurice Audin, signataire en 1960 du Manifeste des 121 artistes et intellectuels français pour le droit à l’insoumission en Algérie, Jacques Panijel est décédé le 12 septembre 2010 à Paris d’une défaillance cardiaque. Il allait avoir 89 ans.

Né en 1921, cet ancien résistant d’origine roumaine est l’auteur de La Rage, un roman sur ses années de résistance publié en 1948 aux éditions de Minuit. Également auteur de théâtre, il a en outre cosigné avec Jean-Paul Sassy un premier film intitulé La Peau et les os. Réalisé en 1961 avec Gérard Blain, le film a obtenu le prix Jean-Vigo.

Jacques Panijel est aussi l’auteur d’Octobre à Paris, le premier film consacré à la démonstration des Algériens, le 17 octobre 1961, contre le couvre-feu auquel ils étaient soumis. Entrepris clandestinement dès la fin du mois d’octobre 61, tourné jusqu’en mars 62 et mêlant photographies d’Elie Kagan, plans des bidonvilles de Nanterre, du centre de torture de la rue de la Goutte-d’Or et reconstitution de scènes de préparation, Octobre à Paris retrace la préparation et le déroulement de cette manifestation sauvagement réprimée sous l’autorité d’un préfet nommé Maurice Papon. Le film interroge ainsi un grand nombre de victimes qui reviennent sur les fusillades, les tabassages meurtriers, les noyades, l’internement insoutenable plusieurs jours durant dans des centre improvisés, les interrogatoires et les tortures infligées par des supplétifs harkis dans les caves du quartier de la Goutte d’or dans le 18e arrondissement de Paris.

Longtemps interdit, présenté à Paris en mai 1968 en même temps que [La Bataille d’Alger-398] de Gillo Pontecorvo, le film de Jacques Panijel ne recevra son visa d’exploitation qu’en 1973, à l’issue d’une grève de la faim de René Vautier. Mais son réalisateur a longtemps refusé de le montrer tant qu’un préambule en forme de préface filmée ne lui a pas été ajouté, une opération qui nécessitait des subventions restées jusque-là introuvables.

Ecrivain, réalisateur et président de l’association Au nom de la Mémoire, Mehdi Lallaoui a lui-même consacré un film intitulé Le Silence du fleuve à la répression de cette manifestation d’octobre 1961. Dans un entretien accordé aux Inrockuptibles->http://www.lesinrocks.com/cine/cinema-article/t/66653/date/2011-06-17/article/censure-pendant-50-ans-un-film-sur-un-crime-detat-francais-sort-en-salles], il explique qu’avec quelques autres militants et la société de distribution Les Films de l’Atalante, il a obtenu des ayants droits la sortie en salles du documentaire de Jacques Panijel. Pour les besoins de cette sortie, Mehdi Lallaoui a réalisé "un avant-propos de 15 minutes pour expliquer le contexte de l’époque, remettre en perspective la guerre d’Algérie et ce déchaînement de haine raciste qui s’est abattu sur les manifestants". Cet avant-propos rassemble des réflexions et des prises de position de Daniel Mermet, témoin de la manifestation d’octobre 1961, Jean-Luc Einaudi (Octobre 1961. Un massacre à Paris), Gilles Manceron, Monique Hervo (Chroniques du bidonville : Nanterre en guerre d’Algérie) et de l’avocate Nicole Rein. (Photo D.R.)



Octobre à Paris de Jacques Panijel (68’)



"À propos d’octobre" de Mehdi Lallaoui > Préface du film Octobre à Paris de Jacques Panijel (18’59, 2011)


- 5 décembre 2015, programme "Mémoires de la guerre d’Algérie", Paris / Confluences
- 17 octobre 2014, Projection suivie d’une discussion avec Gilles Manceron, historien et vice-président de la ligue des droits de l’homme, Aubervilliers / Cinéma Le Studio, 2, rue Édouard Poisson, 93300 Aubervilliers
- 14 octobre 2014, Paris / Centre culturel algérien
- 28 septembre 2012, Alger / 17e Salon international du livre d’Alger
- 30 juin 2012, Général de Bollardière d’André Gazut (52’, 1974) suivi de Octobre à Paris de Jacques Panigel (70’, 1962), Maghreb des Films à Paris : Algérie, "naissance d’une nation", Paris / Cinéma 3 Luxembourg
- 12 avril 2012, J’ai huit ans de Yann Le Masson et Olga Poliakoff + Octobre à Paris de Jacques Panijel, "Retours vers le futur", Châteauroux / Cinéma Apollo, 4, rue Albert 1er, 36000 Châteauroux
> Séance présentée par Sébastien Layerle, maître de conférences à l’Université de la Sorbonne Nouvelle-Paris 3
- 22 mars - 3 avril 2012, 28e Semaine du cinéma méditerranéen de Lunel, Renseignements : 04 67 83 39 59
- 12 - 17 mars 2012, Cinémathèque de Toulouse / 6e Festival Zoom arrière - Censure et guerre d’Algérie
- 31 janvier 2012, Le Mans / Les Cinéastes, 42, place des Comtes du Maine, 72000 Le Mans, Tel. : 02 43 51 28 18
> Projection suivie d’un débat avec Augustin Jomier, doctorant à l’université du Maine
- 18 janvier 2012, Perpignan / Institut Jean-Vigo / Festival "Maghreb si loin si proche"
- October 19th, 2011, "Film Screening Series" : Jacques Panijel, October in Paris, introduced by Filippo Del Lucchese, London / Brunel University / School of Social Sciences
- 16 - 25 octobre 2011, "Hommage aux victimes du massacre du 17 octobre 1961", 4e Maghreb des Films à Paris (Institut du monde arabe, Forum des images, Cinémas 3 Luxembourg), banlieue et province


- Rediff. TV : 19 février 2013 à 19h35, 21/02 à 6h40, 25/02 à 01h05, 28/02 à 19h35 sur Ciné+ Classic
- 1ère diff. TV : 12 mars 2012 à 20h40, 15/03 à 13h30, 18/03 à 17h10, 20/03 à 12h20 sur Ciné+ Classic


- Octobre à Paris
un film de Jacques Panijel
(70 min., Fr, 1962)
Sortie en salles : 19 octobre 2011
DVD (Editions Montparnasse, 2012)
Sortie : 2 octobre


* Entretiens avec Jacques Panijel

- "Festivals d’un film maudit", septembre 2000
- "Coups d’Etat", Les Inrockuptibles (n° 309, 16 - 22 octobre 2001)

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.