Algeriades > 2007 > Jacques Ferrandez | جاك فيرنداز

  Dernière demeure

"Algérie, octobre 1958. Alors que l’armée française a en partie repris le contrôle du terrain après la bataille d’Alger, les belligérants doivent affronter une nouvelle épreuve : gérer les conséquences de l’ouverture politique créée par de Gaulle lors du discours, resté fameux, sur la “paix des braves”. De part et d’autre, on se positionne par rapport aux perspectives de dialogue esquissées par le gouvernement français. Les plus radicaux rejettent violemment toute hypothèse d’apaisement, tandis que certains officiers, au sein même du commandement français, ne refusent plus l’éventualité d’un cessez-le-feu et d’une entente avec les maquis. Pendant ce temps, Octave et Samia, qui ont fui au Québec, s’efforcent vaille que vaille de se reconstruire une vie...
Après
"La fille du Djebel Amour", voici la suite de la grande série de Jacques Ferrandez sur l’Algérie contemporaine. Une oeuvre forte sur une période majeure de notre histoire récente, dont les échos résonnent avec force dans notre actualité." (Présentation de l’éditeur)



Dernière demeure
de Jacques Ferrandez
(Carnets d’Orient, Vol. 9)
Préface de Fellag
(Paris, Casterman, 2007)
Parution : 24 mai

Lire aussi
Alger la noire
Carnets d’Orient de Jacques Ferrandez
L’Hôte d’Albert Camus par Jacques Ferrandez
La Guerre fantôme
Rue de la Bombe
Terre Fatale
La Fille du Djebel Amour
Midi pile, l’Algérie


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.