Algeriades > 2009 > Ideqqi, art de femmes berbères

  Ideqqi, art de femmes berbères

Présentée durant l’été 2007 au musée du Quai Branly à Paris et visible jusqu’au 22 février 2009 au Musée de la civilisation de Québec, l’exposition "Ideqqi, art de femmes berbères" met en lumière une très ancienne tradition décorative du Maghreb sur des pièces d’argile. Art populaire par excellence, cette tradition qui remonte au néolithique s’est conservée jusqu’à nos jours.

Production féminine et rurale transmise de mère en fille, inscrite dans le tatouage, le tissage, la tapisserie, la décoration murale, le bijou et ici dans l’argile, cette forme de décoration aux motifs essentiellement géométriques est typique des cultures de la Méditerranée centrale avant l’introduction du tour et du four.

"Aujourd’hui parfaitement abstraits", pour reprendre Gabriel Camps, l’un des spécialistes de la protohistoire de l’Afrique du Nord et du Sahara, la plupart des motifs "ne sont que le fruit ou plutôt le résidu d’anciennes figures progressivement desséchées par la stylisation." Pour le chercheur, "les noms imagés qui leur sont donnés (le soldat, le papillon, l’œil de l’âne...) révèlent bien leur origine figurative et permettent parfois de leur retrouver une signification primitive." (in Les Berbères. Aux marges de l’histoire, Ed. Les Hespérides, 1980)

Parmi les quelque 120 pièces exposées, provenant d’Algérie (Nedroma, Tlemcen, Chenoua et surtout Kabylie) et aussi du Maroc (Moyen Atlas, Rif) et de Tunisie, figurent trois oeuvres de la céramiste et potière Ouiza Bacha, établie dans le sud de la France dans les années 1990 et dont le travail interroge le geste millénaire des céramistes kabyles. Cinq tirages des "Femmes algériennes 1960" de Marc Garanger complètent le parcours avec les tatouages visibles sur les photographies.

Les pièces exposées proviennent pour la quasi-totalité du musée du Quai Branly qui possède plus de 1.300 poteries rassemblées au fil des années par le Musée de l’homme et le Musée des Arts d’Afrique et d’Océanie.



- 27 mai 2008 - 22 février 2009, "Ideqqi. Art des femmes berbères" | "Objets blessés. La réparation en Afrique", Québec / Musée de la Civilisation

- 19 juin - 16 septembre 2007, "Ideqqi, art de femmes berbères", Paris / Musée du Quai Branly, 37, quai Branly, portail Debilly, Paris 7è, Tel. : 01 56 61 70 00



Découvrez l’exposition virtuelle sur le Site du Musée du quai Branly

Lire aussi


Home | © algeriades 2000 - | Contact | |
Aucune reproduction, même partielle, autre que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation préalable de l'éditeur.